Vos questions les plus fréquentes sur le wébinaire de prédication

img-predic-article

On a reçu une pluie d’emails concernant la formation gratuite à la prédication qu’on propose les mardi 7, 14, 21 et 28 avril à 20h. Dans cet article, on essaie de répondre aux questions les plus fréquentes dans cette « FAQ wébinaire de prédication ». Si on a oublié la votre, posez-la en commentaire ci-dessous!

Q: Je n’ai pas réussi à me connecter la dernière fois!

R: On est vraiment désolé. On va essayer de vous aider:

    1. Essayez d’utiliser un navigateur récent (évitez Microsoft Explorer) et mettez-le à jour.
    2. Essayez de vous connecter au replay de la semaine dernière pour voir s’il fonctionne.
    3. Si ça ne fonctionne pas:
      – allez dans YouTube et assurez-vous d’avoir désactivé le mode sécurité (cf. capture d’écran):
      – si vous avez installé un bloqueur de flash, désactivez-le
      – si vous avez installé un bloqueur de pubs (genre AdBlock), désactivez-le

Screen Shot 2015-04-10 at 08.00.29

Si ça ne fonctionne toujours pas, laissez-nous un commentaire ci-dessous pour qu’on améliore notre réponse à cette question!

Q: Nous faut-il une webcam?

R: Non. La vidéo de la formation sera en live et tout le monde pourra la regarder, même sans webcam ou microphone. Il suffit d’avoir un ordinateur et une bonne connection internet.

Q: Comment vais-je savoir comment me connecter?

R: Ça sera très simple, pas de panique. Consultez régulièrement vos emails mardi 7 avril. Vous allez recevoir le lien vers la page de diffusion de l’évenement. En cliquant sur ce lien, vous serez redirigés vers la vidéo en live de la formation.

Q: Je ne peux pas être là pour toutes les sessions. Que faire?

R: Aucun souci. Quelques minutes après le live des mardi soirs, on enverra à tous les inscrits un lien vers la rediffusion automatique. Ce lien sera actif 48h, le temps que vous rattrapez la session de retard. Inscrivez-vous donc pour être informé des rediffusions!

Q: À quelle heure aura lieu dans mon pays la conférence?

R: Ah la joie des décalages horaires! C’est un peu compliqué, puisqu’on vient de changer à l’heure d’été, certains sites semblent être faussés par ça.

On diffuse à partir de Lyon chaque mardi soir à 20h. On est donc dans le fuseau horaire GMT +1, mais en ce moment avec l’heure d’été en plus, ça semble être GMT +2.

Si vous êtes dans un pays d’une autre zone que la France on vous conseille de vous connecter sur ce site qui vous donne l’heure en ce moment en France. Comparez ça à l’heure dans votre pays et faites le calcul pour être sûr d’être à l’heure pour notre première diffusion à 20h, le mardi 7 avril 2015.

Autre solution, ce site vous fait le calcul par rapport à l’heure de Lyon. Il suffit de retrouver une ville de votre pays dans la liste pour savoir le décalage horaire.

Q: Y aura-t-il un brevet ou diplome à la fin de la formation?

R: C’est une bonne idée. Malheureusement pour des raisons techniques, on ne pourra pas proposer ce genre d’attestation. Mais pourquoi pas faire la formation avec votre pasteur ou vos anciens pour que: 1. Ils sachent que vous suivez la formation. 2. Ils pourront en reconnaitre sa qualité.

Q: Quelle connexion internet me faut-il?

R: La meilleure connexion possible. Désolé ce n’est pas très précis, on réalise. Mais c’est une première fois. Après l’expérience de la première session on saura. Par contre, la rediffusion pourra être visionné en plus basse qualité vidéo. Une raison de plus de quand même s’inscrire!

Q: Sera-t-il possible de suivre la formation en audio uniquement?

R: Probablement pas.

Q: Comment se passera concrètement le temps de questions et réponses?

R: On aura environ 55 minutes de formation, durant lequel tout le monde peut poser des questions. Les questions seront triées par l’équipe technique (moi et un ami). A la fin du temps de formation, il y aura un temps de réponses aux questions les plus fréquentes et/ou meilleures. Ce temps de questions-réponses est en bonus. Le temps officiel de formation durera environ une heure.

Q: Combien de temps dure une session du mardi soir en tout ?

R: 55 minutes de formation. Les questions-réponses sont un bonus. Nous voulons commencer à l’heure pour que les participants puissent terminer à l’heure!

MÀJ DU 13 AVRIL: Florent Varak a produit une vidéo bonus ici!

Q: Quel est le public visé? Faut-il avoir un certain bagage biblique?

R: Le wébinaire s’adresse aux chrétiens qui veulent savoir comment enseigner la Bible le plus fidèlement et puissamment possible. Ce n’est pas une conférence d’évangélisation (n’invitez pas des amis non-chrétiens), ni une conférence d’édification tout public. C’est une formation pour les chrétiens qui enseignent les autres (que ce soit l’enseignement d’adultes ou enfants) ou pour ceux qui espèrent bientôt enseigner.

On se réjouit de bientôt vivre ce wébinaire avec vous! Si vous n’avez pas encore réservé votre place, inscrivez-vous ici sans plus attendre!

Si vous avez encore des questions, posez-les dans les commentaires!

img-predic-article

Stéphane Kapitaniuk

Disciple de Jésus. Marié avec Hanna, ils sont parents du petit Noah et font partie d'une implantation d'Église à Pont de Chéruy, une ville à 40 minutes à l’Est de Lyon. Stéphane est diplômé de l’Institut biblique de Genève. Il aussi le créateur de plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).

Articles pouvant vous intéresser

  • Laëtitia Pernot

    Je n’ai pas pu visionner la conférence d’hier soir sur la prédication. Comment dois je faire pour le visionner plus tard ?

    • Bonjour Laëtitia,

      On travaille dessus. Il y a un petit bug dans le logiciel qu’on utilise. Les techniciens y planchent. On espère pouvoir vous envoyer le lien de rediffusion prochainement.

    • C’est réparé et tous les inscrits ont reçu leur lien vers le replay par email ce matin!

  • Jean-Philippe

    Je n’ai pas pu voir la formation d’hier, et je n’ai reçu aucun lien me permettant de la revoir. Comment faire?
    Merci

    • Bonsoir Jean-Philippe,

      On travaille dessus. Il y a un petit bug dans le logiciel qu’on
      utilise. Les techniciens y planchent. On espère pouvoir vous envoyer le
      lien de rediffusion prochainement. Désolé pour le retard!

    • C’est réparé! Vérifiez vos emails!

  • Tim

    Je ne sais pas trop où laisser mes commentaires par rapport à la formation donc je vais tenter de les laisser ici! 🙂 Si mon commentaire va à la poubelle tant pis… 🙂

    Donc hier avec des frérots de notre assemblée, on a visionné le volet n°2 de « Comment préparer des prédications comme un chef » et j’aurais qq remarques à faire et aussi des questions à poser.

    Alors je me lance: Tout d’abord on a remarqué une petite erreur, rien de bien grave mais bon voilà c’est pour dire qu’on est suspendu aux lèvres de Florent et que lorsqu’il dit un truc bizarre, on le relève… 🙂 Quand Florent tu parles de Ruth, tu te mélanges les pinceaux en citant Ruth au lieu de Naomi. Rien de dramatique. Je suis sûr que c’était pour voir si l’on suivait… hi hi hi 🙂

    Ensuite j’aimerais juste réagir à la PC sur Job que tu cites Florent en exemple. Je l’a trouve intéressante mais il y a quelque chose qui m’a dérangé. De la PC ressortait l’idée que Dieu est incompréhensible pourtant on peut lui faire confiance. Je comprends l’idée derrière. Nous nous retrouvons souvent dans des situations de souffrance et l’on ne comprend pas pourquoi Dieu nous place dans cette situation d’épreuve. En dépit de tout je peux lui faire confiance même si je ne le comprends pas. La PC semblait vouloir dire: On ne peut pas comprendre Dieu, mais on peut lui faire confiance. C’est là que cela me gène. Si Dieu a choisi de se révéler à nous c’est justement pour que nous puissions apprendre à le connaitre et comprendre son amour, sa grace, son pardon et pouvoir en bénéficier. Nous ne comprenons pas tout de Dieu, c’est vrai, mais Dieu s’est fait connaitre à nous pour que nous puissions un peu comprendre qui il est et ce qu’il a fait pour nous sauver. Oui une fourmi ne peut pas comprendre tout d’un être humain, mais nous pouvons comprendre ce que Dieu veut nous révéler sur lui. C’est bien limité je l’admets, mais peut-on réellement dire que Dieu est incompréhensible? Est-ce vraiment une vérité qui ressort de la Bible? Voilà je me pose juste la question.

    Merci en tout cas pour ces enseignements de qualité Florent, on se régale entre frérots et on compte s’entrainer à réaliser des PC ensemble et échanger la prochaine fois sur les PC juste avant de visionner le volet 3 de la série.

    • Florent Varak

      Bonjour Tim, Merci pour ces remarques, précieuses, et la correction, tout à fait nécessaire sur la confusion entre Ruth et Naomi. Je plaide coupable et suis très heureux qu’on puisse relever avec précision ce que la Bible enseigne!

      Quant à la PC, voici quelques notions complémentaires:
      – Une PC ne dit pas tout. Elle donne l’orientation centrale ou essentielle d’un texte. Le développement va étoffer ou étayer le texte avec plus de nuances. Avoir une PC permet d’éviter d’aller de partout (et donc nulle part!) mais c’est au prix d’une réduction qui peut être excessive.
      – Je pense absolument que la PC citée est conforme à ce que Dieu veut communiquer de sa personne, et notamment dans sa manière de gérer la souffrance. Je me souviens avoir dit que Dieu était incompréhensible, mais connaissable. Il est dangereux ou présomptueux et parfois cruel et criminel d’expliquer à une personne pourquoi elle souffre… Job comprend qu’il ne peut comprendre… puis reconnait qu’il a maintenant vu Dieu. Cela implique une connaissance qui dépasse et transcende la compréhension intellectuelle.
      – Enfin, oui, l’incompréhensibilité est l’un des attributs de la divinité. Dieu est fondamentalement incompréhensible. Pourquoi? Dieu est infini (peux tu le comprendre?) complexe (peux tu le réduire?), surprenant (peux tu l’expliquer?)… Je pourrais poser plein de questions à se retourner le cerveau (immutabilité et incarnation; trinité et unicité; etc.) et nos mots seraient tout à fait inadéquats pour répondre. Paul Wells explique : «L’incompréhensibilité de Dieu nous enseigne que nous ne pouvons pas connaître Dieu de façon compréhensive. L’infinité de Dieu résiste à un encadrement dans notre compréhension.»

      Cette doctrine de Dieu s’appuie sur des textes comme Rm 11.33-35 ou 1 Cor 2.10 (et bien d’autres!).

      Je termine avec un extrait de cette magnifique déclaration de foi dite de La Rochelle (1559):

      « Ainsi, en confessant que rien ne se fait sans la providence de Dieu, nous adorons avec humilité les secrets qui nous sont cachés, sans nous poser de questions qui nous dépassent. Au contraire, nous appliquons à notre usage personnel ce que l’Ecriture sainte nous enseigne pour être en repos et en sécurité; car Dieu, à qui toutes choses sont soumises, veille sur nous d’un soin si paternel qu’il ne tombera pas un cheveu de notre tête sans sa volonté. Ce faisant, il tient en bride les démons et tous nos ennemis, de sorte qu’ils ne peuvent nous faire le moindre mal sans sa permission. »

      Je ne peux que t’encourager à tout écouter avec cette belle attention et ce discernement. Dieu seul a raison et il est donc impératif de vérifier avec l’Ecriture si ce qu’une personne enseigne est juste. Et ne garder avec soit que ce que la Bible enseigne.

      Bon courage pour la suite 🙂

      • Tim

        Salut Florent,

        Merci pour le temps que tu consacres à me répondre. C’est super sympa!

        Je dois dire que je ne saisis pas tout sur cette doctrine de l’incompréhensibilité de Dieu et que j’ai besoin de travailler la question en approfondi. Connaitrais-tu de bons bouquins qui traitent du sujet?

        Dieu est incompréhensible donc on ne peut pas le comprendre. Cette notion me gène et j’essaie de comprendre pourquoi.
        Dire que l’on ne peut comprendre Dieu, c’est dire aussi que l’on ne peut pas comprendre Jésus, puisqu’il est Dieu. On ne peut pas comprendre Jésus?
        Dieu a décidé de se révéler à nous et pour se faire il s’est incarné en la personne de Jésus-Christ. Dieu se fait connaître, il se met à notre niveau pour qu’on sache qui il est.
        De mon point de vue, plus je connais quelqu’un et plus je le comprends. Les deux vont de pair. Je comprends ses réactions, ses attitudes, ses regards parce que je le connais bien.
        Ne peut on pas connaitre et comprendre Jésus? Ne peut on pas comprendre ce qu’il attend de moi son disciple? Je ne pourrai jamais tout comprendre de Jésus, ce serait bien évidemment présomptueux de penser cela mais ne puis-je pas comprendre qui il est?
        Pourquoi la Bible nous donne-t-elle tant de caractéristiques sur Jésus Christ? N’est ce pas pour que nous puissions le connaitre toujours plus chaque jour et que nous puissions toujours mieux comprendre ce qu’il attend de nous?

        Nous naissons de nouveau en plaçant notre confiance en Jésus et en nous repentant de nos péchés.
        Dieu nous laisse son Esprit Saint qui sonde les pensées de Dieu et qui maintenant habite dans nos coeurs. Si nous avons l’Esprit de Dieu, ne pourrions nous pas comprendre un peu les pensées de Dieu sans passer pour une personne présomptueuse?
        Dieu est un Dieu qui a un fonctionnement cohérent, logique, et il a des principes qui ne changent pas.
        Par exemple, Dieu a en horreur le péché. Dans la logique de Dieu le salaire du péché c’est la mort. C’est une logique, une loi qu’il a instauré et il ne peut aller au delà de cette logique. Donc on peut le comprendre quand il punit des hommes pécheurs et les fait mourir.
        Et puis Dieu décide de régler le problème du péché en envoyant son Fils unique pour qu’il soit puni à notre place. Le salaire du péché c’est la mort mais le don gratuit de Dieu en Jésus Christ c’est la vie éternelle. Voilà le principe de grâce que Dieu instaure et donc on peut la comprendre, il nous donne accès à la compréhension de sa façon de fonctionner. Bien évidemment notre compréhension de Dieu reste très limitée. Ses pensées sont bien souvent au dessus de nos pensées et ses voies eu dessus des nôtres.
        Et nous ne comprenons pas pourquoi il permet la souffrance dans certaines situations. Par contre la Bible dit que tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus Christ seront persécutés. Donc je peux comprendre en lisant ce passage que c’est normal d’être persécuté si je veux vivre pieusement en Jésus Christ.
        D’ailleurs Jésus donnait des paraboles pour nous aider à comprendre son enseignement et pour que nous comprenions des notions de base sur Dieu.
        En lisant la Bible nous comprenons le projet de Dieu pour l’humanité, ce qu’il envisage de faire avec l’Eglise son peuple.

        Enfin voilà, je n’arrive pas à comprendre pourquoi il est présomptueux de dire que l’on comprend un peu Dieu, et ce qu’il veut faire. Je suis également tout à fait d’accord que Dieu mérite notre confiance même si nous ne comprenons pas ce qu’il fait ou ce qu’il permet dans nos vies comme la souffrance.

        En tout cas je ne saisis pas que l’incompréhensibilité soit l’un des attributs de la divinité. Je suis très certainement un homme lent à comprendre… 🙂 Je vais continuer à réfléchir à ce sujet.

        • Salut Tim, peux-tu mettre la main sur la Théologie Systématique de Wayne Grudem? Le chapitre 10 est sur la connaissabilité de Dieu (et son incompréhensibilité au passage). 🙂

        • Florent Varak

          Salut Tim, en fait cela te simple simple parce que tu ne connais pas encore les questions qui se posent. De quoi commencer:
          – Packer, Connaître Dieu. Une introduction simple.
          – Si tu lis l’anglais, le très beau livre de Feinberg, No One Like Him, mais il fait plus de 900 pages.
          – Ce que Stéphane suggère chez Grudem…

          Je me réjouis de ton intérêt et de ton désir d’apprendre!

  • Nicolas

    Je dirai que la différence entre connaître et comprendre Dieu fait toute la différence !
    En France, on fait une grande confusion entre le savoir intellectuel (la compréhension plutôt ici) et la connaissance/sagesse pratique. Elle s’observe dans le fait de pousser tous le monde au Bac général, aux études longues, aux diplômes. Après on se plaint de ne pas avoir de plombier, boucher, que les ouvriers qualifiés / techniciens sont mal payés et sous estimés, mal formés etc.
    Je retrouve bc cette notion dans l’Église, dans la compréhension de la foi, de la vie chrétienne, dans l’enseignement… J’ai compris, c’est donc que je sais faire (alors qu’en fait « je pourrais savoir le faire » mais je n’en connais que la théorie).
    J’ai rencontré bc de personnes qui veulent mieux comprendre la Bible, le message de Jésus, etc. mais souvent ce n’est pas associé avec une soif de connaître Dieu (ce qui implique de changer sa vie, de mettre en pratique ce que je comprends, avant même de tout comprendre…)
    Je dis souvent aux gens que si je ne m’engage dans une chose avec la condition de comprendre l’essentiel -avant-, je ne vais finalement jamais m’y engager vraiment.
    C’est une évidence quand on regarde derrière soi sur l’engagement du mariage, d’avoir des enfants etc. Si on m’avais dit -avant- tout ce à quoi je devrais faire face… je ne me serait probablement jamais engagé.
    Spirituellement, je pense que c’est en lien avec la foi. Ce n’est pas que ma raison doit être mise à la poubelle pour croire, c’est plutôt que si je compte sur la raison pour m’aider à croire, je me fourvoie complètement… Et c’est ce qui est bien passé en occident comme pensée.
    Et c’est à l’encontre d’une foi bien assise il me semble.

    Oui ça me choque que Dieu ne donne aucune bribe d’explication à Job (même si le lecture lui a l’intrigue), mais je suis plus touché par la foi de Job qui tient bon et qui est renforcée par Dieu.

    Lorsqu’on est frappé par une épreuve, il y a une étape qui consiste à passer du « pourquoi » à l’acceptation de cet évènement. C’est une grand difficulté aussi dans ma vie, de laisser Dieu être Dieu, je veux souvent l’instrumentaliser. Souvent intégrer Dieu dans ma compréhension me pousse à me ramener à des questions de mérite ou de troc avec Dieu (je fais ça, tu fais ça) comme les amis de Job qui se sont battus avec le « cause à effet ».

    Même si je peux expliquer bien des choses de Dieu, ce qu’il n’est pas etc., c’est seulement des choses que Dieu lui-même nous révèlent dans sa Parole.
    C’est ce que Dieu dit de lui-même que nous essayons de comprendre dans la Bible, et du coup vouloir comprendre Dieu par nous même… bon chance

    – voilà quelques idées sur le sujet débattu.