5 petits mots scandaleux et glorieux dans le Psaume 23

J'ai récemment été obligé d'aborder un sujet "chaud". C'était dans une prédication sur le Psaume 23. Oui, je sais, vous vous dites: qu'est-ce qu'il pourrait y avoir de litigieux dans un magnifique texte comme le Psaume 23?

Réponse? Cinq petits mots choquants qui décrivent pourquoi Dieu fait tout ce qu'il fait.

Le psaume composé par David est magnifique. Il commence en disant que le Dieu de l’univers qui a créé les galaxies par le son de sa voix, ce Dieu là est un berger. Pas n’importe lequel, son berger. David liste ensuite quatre choses que fait son berger et termine en disant pourquoi Dieu agit ainsi:

L’Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien.
Il me fait reposer dans de verts pâturages,
Il me dirige près des eaux paisibles.
Il restaure mon âme,
Il me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son nom.

Avez-vous remarqué les cinq mots? Les quatre actions de Dieu réalisées «à cause de son nom». La Bible entière affirme que Dieu est la personne la plus centrée sur Dieu. En français, ça donne: Dieu est l’être le plus théocentrique de l’univers. Beaucoup en lisant la Bible trébuchent sur cette affirmation. Comment Dieu peut-il réellement nous aimer, s’il s’aime lui-même plus qu’il ne nous aime nous ?

Notre difficulté avec cette doctrine

Cette vérité nous pose problème parce qu’on la transpose à notre échelle. Quelqu’un qui s’aime trop n’est pas agréable. Quelqu’un qui ne parle que de lui-même, de ses exploits, etc. devient vite imbuvable et on veut l’éviter. Mais Dieu n’est pas comme ça.

Chez l’homme, son amour pour lui-même le rend égoïste, aveugle au besoin des autres. Chez Dieu, son désir de se glorifier est exactement ce qu’il nous faut. Nous sommes créés pour être uniquement et seulement heureux dans la personne la plus parfaite de l’univers: Dieu-lui même. C’est parce qu’il se glorifie qu’on peut avoir la joie et la satisfaction de le connaître. C’est pour la gloire de son nom qu’il opère tout pour notre bien et notre satisfaction en lui. C’est parce qu’il nous aime qu’il se glorifie pour qu’on puisse le connaître et étancher profondément et véritablement notre soif spirituelle en lui.

C’est donc une très bonne chose que Dieu est motivé par sa gloire. Lui qui a tout pouvoir est motivé de se glorifier dans l’univers entier et nous, nous avons justement besoin de lui pour être heureux !

Comment la gloire de Dieu et notre bonheur se concilient

Le Psaume 106.6-12 montre comment le théocentrisme de Dieu et notre bonheur ne sont pas contradictoires, mais bien complémentaires. Le psaume raconte la désobéissance du peuple de Dieu et ce qu’a motivé Dieu de néanmoins les délivrer de leur esclavage en Égypte:

Nous avons péché comme nos pères, nous avons commis des fautes, des méchancetés, nos pères en Égypte n’ont pas discerné tes miracles, ils ne se rappelèrent pas la multitude de tes actes bienveillants, ils furent rebelles près de la mer, près de la mer des Joncs. Mais il les sauva à cause de son nom, pour faire connaître sa puissance. […] Ils crurent à ses paroles, ils chantèrent sa louange.

Dieu obtint la gloire pour sa grande délivrance et le peuple obtint la libération de l’esclavage. Leur réaction a été de louer Dieu. Ce n’était pas obligé. C’était la réaction naturelle face aux prodiges glorieux qu’avait fait Dieu. Dieu obtient la gloire et nous obtenons le salut.

Et vous, comment réagissez-vous à la vérité: « Dieu est l’être le plus théocentrique de l’univers »?

NB: Cet article a été publié pour la première fois le 21 avril 2014. Il a été republié le 13 janvier 2018.

Stéphane Kapitaniuk

Disciple de Jésus. Marié avec Hanna, ils sont parents du petit Noah et font partie d'une implantation d'Église à Pont de Chéruy, une ville à 40 minutes à l’Est de Lyon. Stéphane est diplômé de l’Institut biblique de Genève. Il aussi le créateur de plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).

http://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser

  • Sam P-L

    Stéphane, merci pour ton article.

    J’ai une question ouverte (ouverte dans la mesure où je n’en connais pas la réponse): peut-on vraiment passer de: « à cause de son nom » (et de tous les passages où Dieu parle de sa gloire, comme dans Esaïe p.ex.) à « Dieu s’aime lui-même plus qu’il ne nous aime nous »?

    N’y a-t-il pas une certaine nuance entre « défendre sa propre gloire » et « s’aimer soi-même »?

    • Salut Sam,

      Merci d’avoir pris le temps de non seulement me lire, mais en plus de commenter. C’est gentil.
      Peut-être que je n’ai pas été clair. Je ne dis pas qu’«à cause de son nom» dans le Psaume 23 est une preuve de la théocentricité de Dieu. Plutôt, c’est une phrase choquante. Il n’est pas dit que Dieu a fait ces quatre choses parce qu’il nous aime, ou parce que nous sommes créés à son image, etc. mais bien parce qu’il accorde une grande importance à sa propre gloire. Formulé comme ça, les chrétiens sont parfois choqués.

      Quant à ta question ouverte, l’un n’est-il pas inclut dans l’autre? C’est parce que Dieu est premier dans le cœur de Dieu qu’il défend sa propre gloire. Et c’est pour cela qu’il agit pour la gloire de son nom. La centralité de Dieu dans le cœur de Dieu serait le centre. De là découle le reste.

      • Sam P-L

        Merci Stéphane pour ta réponse.

        Tu dis: « C’est parce que Dieu est premier dans le cœur de Dieu qu’il défend sa propre gloire. »

        Je pense que tu gagnerais à formuler les choses d’une manière trinitaire. Dieu n’est pas pas une seule personne cherchant sa propre gloire.

        La dynamique de la Trinité (à la Jean 17) devrait être au coeur de cette discussion, non?

  • Philippe Avogadro

    Salut les amis, un frère a dit ceci: « Si Dieu Cherche Sa Propre Gloire, Est-Il un Dieu d’Amour ? dans Romains 10:13 Paul dit : «Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.» Donc oui, c’est un acte d’amour de la part de Dieu que de promouvoir son propre nom et sa propre gloire, car quiconque invoquera son nom sera sauvé. S’il ne répandait ni ne glorifiait son nom comme notre seule espérance, alors il ne serait pas un Dieu d’amour. » C’est trop beau ! =D