5 qualités de Jean Calvin, l’interprète qu’on devrait tous désirer

Je suis toujours en train de chercher à devenir un meilleur interprète de la Bible. J’ai donc lu avec intérêt l'article d’Émile Nicole sur le sujet: Calvin, interprète de la Genèse, une intervention de colloque publiée plus tard dans le n°254 de La revue réformée.

Je résume dans cet article les 5 points principaux d'Émile Nicole.

Nicole a étudié le commentaire biblique de Calvin sur la Genèse, ainsi que certaines de ses prédications et leçons bibliques. Il y relève 5 qualités de Calvin, l’interprète de la Genèse. Ce sont des qualités qui peuvent nous inspirer aussi. Je vous les cite ici:

1. L’abondance de ses travaux

« Quand un ‘généraliste’ comme Calvin dépasse autant les spécialistes, chacun dans leur domaine, cela donne à réfléchir sur la stature du personnage.” (p.6) Calvin était infatigable et étudiait sans relâche la Bible.

2. Son sérieux

Il utilisait de façon sérieuse les langues originales, malgré ses limites en hébreu. En tant que pasteur-stagiaire, je réalise que nous sommes peu nombreux à connaître le grec et l’hébreu. Pourquoi sommes-nous prêts à accorder si peu de temps à investir dans notre formation pour mieux interpréter le livre inspiré par Dieu?

3. Sa confiance dans le texte biblique

Un point particulièrement motivant. Émile Nicole cite des exemples de soumission de Calvin au texte biblique. Ô! que plus de pasteurs et théologiens prennent exemple sur Calvin! Je suis effrayé par ce que je lis dans les milieux universitaires. Tellement d’érudits oublient la doctrine d’autorité et l’inspiration de la Bible et sa place, ou placent autre chose au-dessus de la révélation divine.

4. Sa sobriété

Calvin essayait de ne jamais aller au-delà de ce que le texte disait. Dieu a voulu nous dire ce qu’il a dit et s’il n’en dit pas plus, c’est volontaire.

5. Son souci pastoral

« Avant d’être un théologien, un interprète du texte, Calvin est un pasteur. » « Pour tout lecteur qui entreprend la lecture suivie de plusieurs pages du commentaire, il semble bien que Calvin ne manque aucune occasion de tirer une application pratique. » (p.16) J’ai aussi appris une bonne petite technique pour mieux développer l’application dans mes prédications et mes articles (j’en dis pas plus, mais cf. p.19)!

Pour aller plus loin

Lisez l’article complet: Calvin, interprète de la Genèse

Cet article a été publié la première fois le 8 septembre 2015. Je l’ai republié le 4 août 2018.

Stéphane Kapitaniuk

Disciple de Jésus. Mari de Hanna. Papa de Noah et de 3 enfants repris dans le ventre de leur maman. Stéphane est le pasteur principal d'une implantation d'Église à Pont de Chéruy à 15 minutes de l'aéroport de Lyon St-Exupéry. Stéphane est diplômé de l’Institut biblique de Genève. Avec Hanna, il a fondé ChezCarpus.com, une librairie chrétienne de livres d'occasion. Il aussi créé plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite). Découvrez ici les articles qu'il vient de publier sur son blog.

https://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image