7 fausses bonnes méthodes pour trouver la volonté de Dieu

Chaque jour, nous prenons des centaines de décisions sans même nous en rendre compte. Mais pour les décisions que nous estimons plus importantes, le chrétien se demande régulièrement: « Quelle est la volonté de Dieu? » Dans son livre Suis-moi, le pasteur David Platt relève 7 fausses bonnes méthodes souvent utilisées par les chrétiens. Résumé des méthodes à utiliser à nos risques et périls!

1. La méthode du doigt au hasard

Il ne vous faut qu’une main et une Bible pour pratiquer cette méthode (très) populaire. David Platt l’explique:

Fermez les yeux, ouvrez votre Bible au hasard et mettez le doigt sur un verset; puis ouvrez les yeux et découvrez les projets qu’il a pour vous! Un de mes amis, au lycée, avait repéré une fille; mais elle ne s’intéressait pas du tout à lui. Alors qu’il cherchait désespérément comment attirer son attention, il a mis au hasard le doigt sur Romains 8:25: « Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l’attendons avec persévérance. » C’était comme si une voix avait retenti du ciel! Il voyait enfin clair! Attends simplement, disait le Seigneur, et elle viendra à toi. Le problème c’est que ce verset n’avait certainement pas été écrit afin de donner de l’espoir à un ado désespéré qui se cherchait une copine. Il avait été écrit pour apporter de l’espoir à des gens qui souffraient et attendaient impatiemment le jour où ils verraient enfin le Christ. Il est clair que la fille en question n’a vraisemblablement pas entendu de son côté la même voix céleste que mon ami!

2. La méthode du miracle époustouflant

Un peu plus difficile à pratiquer. Mais une méthode claire quand elle fonctionne. A nouveau, l’auteur explique:

Cherchez, comme Moïse un buisson ardent ou, comme Paul une lumière aveuglante, et vous trouverez assurément la volonté de Dieu. Le gros problème avec cette méthode, c’est qu’elle n’est apparemment pas très répandue. J’ai interrogé de nombreuses personnes: très peu d’entre elle avait déjà parlé avec un buisson (ou en tout cas parlé avec un buisson qui leur a répondu), très peu avait été aveuglée par une lumière sur une route. Il semblerait bien que ce ne soit pas la méthode préférée de Dieu.

3. La méthode des coïncidences frappantes

Très très facile à pratiquer. Attention par contre aux résultats. Ils sont aussi aléatoires que… des coïncidences!

[Cette méthode] consiste à rechercher des coïncidences curieuses, surgies de nulle part, pour nous dire ce que nous devrions faire. Imaginez que vous vous apprêtez à entrer à la fac. Vous ne savez pas si vous devez vous inscrire en licence de maths ou plutôt en licence de langues. Vous vous réveillez en plein milieu de la nuit et vous regardez l’heure : il est 2 h 22. La nuit suivante, vous vous réveillez et votre réveil indique 3 h 33. Vous vous dites qu’il se passe quelque chose d’étrange, et ce soir-là, vous vous couchez tout excité. Cette nuit-là, vous vous réveillez à 4 h 44! Stupéfait, vous sautez du lit et tombez à genoux. Le Seigneur a parlé. Ce sera les maths!
Mais peut-être que Dieu voulait juste vous dire de prendre un somnifère pour dormir toute la nuit?

4. La méthode de la toison

Si vous voulez la pratiquer littéralement, c’est un peu plus difficile (mais IKEA en vend). C’est le fameux test de Gédéon où on demande à Dieu de faire quelque chose de « difficile » pour prouver que c’est bien sa volonté.

5. La méthode de la voix douce

Ça pourrait aussi être appelé la méthode de la paix intérieure.

[Il s’agit] d’attendre que Dieu parle d’une voix douce et calme. Quand l’intensité de sa voix correspond à nos critères de douceur et de calme (quels qu’ils soient), nous reconnaissons sa volonté.

6. La méthode de la porte ouverte

Tout est dans le titre. Si elle est ouverte. C’est que Dieu le veut.

Il y a aussi « la méthode de la porte ouverte » selon laquelle si le Seigneur nous présente une opportunité, alors c’est manifestement sa volonté que nous la saisissions.

7. La méthode de la porte fermée

Une variante de la précédente. Si la porte est fermée, c’est que Dieu ne veut pas. Car tout le monde sait que Dieu ne veut que des choses faciles pour nous… il ne nous demande jamais de persévérer ou de dépendre de sa force dans sa faiblesse…

Si prendre une décision pour quelque chose nous paraît difficile, alors manifestement Dieu ne veut pas de cette chose pour nous (selon cette méthode, Dieu ne voudrait jamais que nous fassions quoi que ce soit de difficile!).

[Tweet « Avec la « méthode de la porte fermée », même sortir du lit n’est plus dans la volonté de Dieu! »]

David Platt ne se contente pas, bien sûr, de juste dénoncer les fausses méthodes pour trouver la volonté de Dieu. Il continue en démontrant que la volonté de Dieu n’est pas cette chose mystérieuse, quelque chose qui semble perdu et qu’on doit retrouver. Mais pour en savoir plus, il faut lire le Livre.

Pour aller plus loin

Ces 7 fausses bonnes méthodes pour trouver la volonté de Dieu sont extraites du chapitre 6: “La volonté de Dieu pour votre vie”, de l’excellent livre Suis-moi de David Platt (cf. ma recension du livre ici).

Pour aller plus loin, vous pouvez vous procurer un exemplaire de Suis-moi sans frais de port sur le BLF Store.

Dernier rappel: Wébinaire gratuit sur la volonté de Dieu!

Autre bon plan: ne ratez pas le wébinaire gratuit sur « Comment trouver la volonté de Dieu? » avec le pasteur John Glass. C’est gratuit, mais inscription obligatoire. Dépêchez-vous car c’est ce lundi à 20 heures! Plus d’informations ici.

mini-flyer-webinaire-bouton

Stéphane Kapitaniuk

Disciple de Jésus. Marié avec Hanna, ils sont parents du petit Noah et font partie d'une implantation d'Église à Pont de Chéruy, une ville à 40 minutes à l’Est de Lyon. Stéphane est diplômé de l’Institut biblique de Genève. Il aussi le créateur de plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).

Articles pouvant vous intéresser

  • LIVRE Crazy Busy

    J'ai un emploi du temps de fou. Je suis trop occupé. En encore, je suis célibataire, sans enfants! Je n'ose pas imaginer ce que ce sera dans quelques années… En attendant, j'avais bien besoin de lire ce petit livre (120…

    Lire l'article
  • Je partage donc je suis ?

      Le problème avec les citations sur Internet, c'est qu'il est difficile de déterminer si elles sont authentiques ou non. — Abraham Lincoln Nous partageons ou publions des informations, pas tant parce qu'elles nous paraissent légitimes, mais parce qu'on nous…

    Lire l'article
  • 31 jours de pureté – Jour 29

    Tout au long du mois de mai, on vous invite à 31 jours de pureté pour réfléchir et prier pour la pureté sexuelle. Chaque jour comporte un court passage des Écritures, une réflexion sur ce passage et une courte prière.…

    Lire l'article
  • Etienne Omnès

    Concernant la méthode 1: personne n’a jamais pensé à dire que c’était ni plus ni moins de la divination? De la scripturomancie?

    Si ca vous est déjà arrivé, quelles ont été les réactions?

    • Salut, Etienne ! Pour moi, c’est juste de la naïveté, un manque de maturité spirituelle. C’est très courant, absolument erroné, certes. Mais pour qu’il y ait divination , il faut qu’il y ait un … lien avec les puissances occultes. On « n’attrape pas un démon » comme une grippe ni par naïveté (heureusement !), mais en jouant sciemment avec le feu !
      Je profite pour dire que l’article est excellent, comme le livre entier.

  • Jérôme

    Concernant les points de cet article, il faut certes rester prudent mais pas forcément aussi systématique que cela. Par exemple Saint-Augustin a connu le virage décisif de sa conversion et de son engagement total pour Dieu en ouvrant au hasard les épîtres de Saint-Paul alors qu’il était bloqué dans son chemin. Le passage sur lequel il est tombé était tellement frappant (par rapport à sa problématique majeure du moment) qu’il en a été bouleversé et que le dernier verrou qui l’empêchait d’avancer sur la voie de Dieu a sauté et qu’il fut libéré des derniers liens qui le retenaient. Idem pour les coïncidences frappantes: il ne s’agit d’ailleurs pas d’une méthode comme le dit l’auteur, encore moins de quelque chose que l’on met en place, mais d’évènements inattendus qui vous tombent dessus et peuvent ouvrir de nouvelles perspectives là ou vous étiez en train de stagner quelque peu. Il peut s’agir d’une rencontre imprévisible (cela m’est arrivé plusieurs fois avec un homme d’église et cela s’est avéré très utile pour moi par la suite). Il faut donc faire preuve de discernement: tout ne vient pas de Dieu, certes, mais certaines choses peuvent être des signes de grâce qui nous aident à avancer ou nous donnent des réponses. Restons circonspects, mais gardons aussi un cœur ouvert.