Un encouragement pour pasteurs qui aident des chrétiens à changer

C’est super compliqué d’accompagner quelqu’un pastoralement. C’est un des domaines où je suis constamment mis face à face à mes limites.

C’est une chose de savoir l’enseignement de la Bible sur un sujet. Mais c’est autre chose de savoir quel aspect de cet enseignement à particulièrement besoin d’être rappelé à la personne. Cette semaine, j’ai beaucoup été aidé sur ce sujet par un chapitre du petit livre de David Powlison: Comment la sanctification fonctionne-t-elle?

Au chapitre 6, Powlison explique 5 moyens utilisés par Dieu pour changer quelqu’un. J’ai trouvé ce rappel extrémement utile.

Regardons rapidement ces moyens et en conclusion je vais expliquer pourquoi j’ai trouvé cette présentation encourageante et déculpabilisante.

Ce qui suit est un résumé des 5 points de l’auteur. Le plus souvent j’ai repris juste un ou deux des textes bibliques qu’il cite. Je vous conseille vivement la version complète.

5 manières par lesquelles un chrétien change

Moyen n°1: Dieu lui-même nous change

La Bible dit clairement que c’est Dieu qui agit en nous pour nous changer (Phil 2.13). Il y a beaucoup de choses que Dieu fait en nous que seul lui peut faire. Il nous redonne la vue spirituellement par exemple (2 Co 4.6). Alors que nous étions morts spirituellement et esclaves volontaires du péché, de nos mauvais désirs et de Satan (Eph 2.1–2), il nous a ressuscité (Eph 2.3). La liste de tout ce que seul Dieu peut changer en nous est encore bien plus longue.

Moyen n°2: La Parole de vérité nous change

Les Saintes Écritures ont pour objectif de nous révéler Dieu et de nous changer (Ro 15.3 et Ps 19.7 par exemple). Powlison nous rappelle que Dieu et l’Écriture “travaillent en harmonie”. Dieu agit en nous directement (moyen n°1), mais il agit aussi en nous au travers de sa révélation écrite (moyen n°2).

Moyen n°3: des gens sages nous changent

Avoir de mauvaises fréquentations est dangereux à cause de l’influence qu’ils auront sur nous (Ps 1.1–2). Mais l’inverse est tout aussi vrai: être en compagnie de personnes sages nous rend sages (Prov 13.20). La Bible nous rappelle partout que nous avons besoin d’être entourés par des hommes et des femmes plus sages afin de progresser (par ex. pour les femmes Tit 2.3–4 et les hommes 2 Tim 2.2).

Moyen n°4: la souffrance, les luttes et les problèmes nous changent

Powlison nous fait remarquer que même Jésus a appris l’obéissance par la souffrance (Hé 5.8). Toutes les épreuves que nous rencontrons sont une occasion de tester notre attachement à Dieu et de se rapprocher de lui.

Moyen n°5: nous changeons

L’individu participe activement au changement. Powlison cite 1 Thessaloniciens 1.9 où Paul rappel à ses lecteurs leur conversion. La Bible est pleine d’impératifs adressés à des hommes et des femmes qui doivent écouter et décider de changer.

Conclusion: l’encouragement que j’en retire

En tant que pasteur confronté à quelqu’un qui a besoin d’accompagnement, l’ampleur de la tâche semble très souvent trop énorme. Et Powlison m’a rappelé qu’elle est effectivement trop grande pour moi. Je ne suis qu’un moyen parmi cinq moyens qui vont agir sur la personne qui a besoin de vaincre un péché, prendre conscience d’une mauvaise habitude, prendre plus sérieusement son appel, etc.

Concrétement, j’ai envie dans mes prochaines discussions de montrer encore plus d’humilité. De dire au frère ou à la sœur qui me rencontre: « Merci d’être venu me voir. Je ne sais pas si je suis la bonne personne pour t’aider. Mais commençons tout de suite par demander à Dieu que lui te change, qu’il te révèle les textes de sa Parole dont tu as besoin en ce moment, qu’il mette sur ton chemin les bons conseillers, qu’il te fasse vivre des expériences de vie qui t’aideront à grandir et que toi même tu puisses voir ce qu’il attend de toi.

Le pasteur est ainsi libéré de la pression de devoir en quelques minutes tout réparer. De dire LA chose qui aidera. De ne surtout pas rater l’occasion qui se présente à lui.

Au contraire, nous ne sommes qu’un petite partie d’un moyen (le n°3) parmi cinq moyens que Dieu utilise pour nous changer de gloire en gloire à l’image de Jésus (2 Co 3.18). Nous devrions rappeler cela aux personnes que nous rencontrons. Nous assurer qu’ils sont conscients de cela et ouvert aux cinq moyens.

Pour aller plus loin

Stéphane Kapitaniuk

Disciple de Jésus. Marié avec Hanna, ils sont parents du petit Noah et font partie d'une implantation d'Église à Pont de Chéruy, une ville à 40 minutes à l’Est de Lyon. Stéphane est diplômé de l’Institut biblique de Genève. Il aussi le créateur de plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).

http://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser