Comment un livre en promo m’a fichu la honte

NB: j’ai décidé de republier cet article de 2014. Deux raisons: 1. Il est toujours d’actualité puisqu’on parle de l’étude de la Bible. 2. Dans quelques jours (le mardi 27 septembre 2016) j’organise un webinaire pour faire découvrir la méthode COCA (une méthode simple pour étudier la Bible, cf. l’article pour en comprendre la pertinence).

J’écris ceci parce qu’il y a un livre en promo à −50% à la Maison de la Bible pendant quelques jours encore. Bien que ce livre me semble bien, ce n’est pas pour ça que j’écris. J’écris parce que ce livre m’a fichu la honte. Ça t’arrive de réaliser combien tu es loin de l’idéal de ce que tu aimerais être? Moi ça m’arrive beaucoup et dans beaucoup de domaines. Dans ce cas particulier, ce livre m’a rappelé mon indiscipline chronique. Je m’explique.

J’ai de belles ambitions, mais…

Je suis plein de belles idées, mais j’accouche de peu. Si on devait me demander quelles sont certaines de mes ambitions dans la vie, en théorie, j’ai plein d’idées. Je pourrais par exemple répondre avec deux versets de 2 Timothée qui résument bien un de mes désirs les plus forts:

Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme qui a fait ses preuves, un ouvrier qui n’a pas à rougir et qui dispense avec droiture la parole de la vérité. (2 Ti 2.15)
Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres. (2 Ti 2.2).

De la théorie à la dure réalité de la pratique

Je désire connaître la Bible, être émerveillé et transformé par l’Esprit via ce qu’il me révèle dans la Bible et je veux pouvoir être un enseignant fidèle à d’autres. Ça c’est la théorie bien sûr. Voir ce livre en promo m’a fait revenir à la réalité. Car figurez-vous, je possède ce livre depuis 6 ans. Et je ne m’en suis jamais servi.

Mon meilleur ami me l’avait offert quand on s’est quitté en 2008. Il s’agit du livre de Rick Warren, Méthodes d’étude de la Bible (j’ai reçu la version anglaise). Je l’avais feuilleté, trouvé très intéressant, car malgré les réserves que je pouvais avoir sur Warren et certaines des méthodes enseignées, le livre était un défi à creuser la Bible semaine après semaine, durant toute la vie. Une ambition sainte et honorable (et normale) pour tout disciple de Jésus!

La ressource qui m’avait le plus botté dans le livre de Warren

J’avais lu les premiers chapitres, survolé les 12 méthodes d’étude de la Bible expliquées et j’avais découvert à l’arrière du livre, la chose qui avait éveillé en moi cette sainte ambition. En annexe, l’auteur proposait un plan d’étude de la Bible sur 4 ans à raison d’un moment d’étude par semaine. Ce plan m’avait fait rêver.

Si chaque semaine j’étudiais le texte proposé et j’utilisais la méthode préconisée (il alternait entre les 12 pour éviter la monotonie), les résultats promettaient d’être incroyables. En seulement 4 ans, j’aurais creusé des tons de riche terreau biblique, appris aux pieds dizaines de vies de personnages bibliques, étudié 30 sujets et mots clés, et bien sûr, j’aurais découvert des dizaines de livres bibliques (dont des études complètes de Colossiens, 1 Thessaloniciens, 1 et 2 Timothée, l’Évangile selon Marc, Philippiens, Romains, Ephesiens, Actes des apôtres et j’en passe). Et tout ça, en y consacrant que 1-2 heures, une fois par semaine!

Et au cas où vous lisez ça et vous vous dites, oui, mais l’important, c’est pas les connaissances, mais le cœur, Rick Warren souligne justement dans le livre l’importance d’appliquer à notre vie de ce qu’on apprend de Dieu par la Bible. Les 12 méthodes d’étude de la Bible enseignées terminent toutes par une étape de mise en pratique.

Mon problème…

Je suis plein de rêves. Et si tu t’identifies aussi à ça, ne sois pas découragé. C’est génial d’être passionné et de rêver. Je plains ceux qui n’en ont pas (et j’ai du mal à les comprendre). La vie chrétienne est passionnante. Nous avons la responsabilité de faire dans toutes les nations des disciples de Jésus! Rien que ça! Préparons-nous, formons-nous et commençons!

Mon problème n’est donc pas d’avoir des rêves ou de l’ambition. Et plus surprenant peut-être, ce n’est pas non plus le fait de ne pas passer à l’action. J’aime l’action. Mon problème, c’est la persévérance dans les actions que j’entreprends.

Je suis un boulimique de l’action. C’est pourquoi je mémorise un chapitre de la Bible en quelques semaines et plus rien le reste de l’année. Je lis le Nouveau Testament en un mois et le mois suivant, je galère à même lire un chapitre chaque jour. Mon problème, c’est d’être le lièvre et non la tortue de l’histoire célèbre, le sprinter et non le marathonien. Je donne souvent l’impression de foncer, mais je ne suis pas sûr du plan, ni de combien de temps que je peux maintenir une telle allure, ni de quand je vais être distrait par une autre idée.

et la solution!

La solution semble évidente: se fixer dans la prière des objectifs réalistes, réguliers et rechercher de la redevabilité (quelqu’un à qui on rend régulièrement des comptes sur ses progrès et ses objectifs). Mémoriser un verset par semaine, ça ne semble pas sorcier, non? Mais ça finit par faire 52 versets par an, l’équivalent d’un ou de plusieurs chapitres de la Bible! Le livre de Tite par exemple, ne contient que 46 versets. Prier une heure d’affilé une fois par semaine, c’est rien, n’est-ce pas? Mais ça fait plus d’une semaine complète de travail par an, passée à parler à notre Seigneur!

La solution ce n’est donc pas de faire plus, mais d’en faire moins, mais plus longtemps et plus régulièrement. Je le sais en théorie, mais il s’agit de mettre ça en pratique. En attendant, je suis sûr que faire quelque chose et échouer, c’est mieux que de ne jamais commencer du tout. Les nations attendent!

PS. 5 minutes par jour de la méthode COCA ferait aussi des merveilles. CLIQUE ICI pour t’inscrire  au webinaire.

Et toi, as-tu ce problème? Quelles astuces as-tu trouvé pour t’aider à progresser régulièrement?

Reçois la Bible sans numérotation de versets et chapitres!

Disciplines spirituelles light

Un cadeau créé par l'équipe TPSG avec la traduction Segond 1910!

Zéro spam. Promis! Powered by ConvertKit

Stéphane Kapitaniuk

Disciple de Jésus. Mari de Hanna. Papa de Noah et de 3 enfants repris dans le ventre de leur maman. Stéphane est le pasteur principal d'une implantation d'Église à Pont de Chéruy à 15 minutes de l'aéroport de Lyon St-Exupéry. Stéphane est diplômé de l’Institut biblique de Genève. Avec Hanna, il a fondé ChezCarpus.com, une librairie chrétienne de livres d'occasion. Il aussi créé plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).Découvrez ici les articles qu'il vient de publier sur son blog.

https://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser

8 thoughts on “Comment un livre en promo m’a fichu la honte

  1. Benjamin dit :

    Bonjour Stéphane ! En même temps le propre de Rick Warren c’est de proposer des objectifs comme dans son bouquin phare « Une vie motivée par l’essentiel », mais malheureusement ils sont irréalisables ou du moins il faut planifier 30 ans a l’avance. Son livre offre plein de suggestions intéressantes mais c’est trop du coup on ne sait pas où sont les priorités, en tous cas pour moi. Sinon, que tu aies soif de faire des disciples, moi je dis bravo car en ce qui me concerne j’ai la trouille de parler de Jésus à des inconnus, par peur du rejet sûrement. Parler sincèrement de ces choses de façon a paraître crédible n’est pas évident…

    1. Salut Benjamin,

      Je n’ai pas ressenti qu’il proposait des objectifs irréalisables. Etudier un passage de la Bible chaque semaine, c’est complétement faisable. Il suffirait, par exemple, de couper mon compte Facebook pour me dégager ce temps. Pour d’autres ça sera la télé, d’autres les jeux vidéo, etc.

      Est-ce que ça t’intéresserait si on faisait sur le blog une série sur les priorités? J’y réfléchit beaucoup en ce moment.

      1. Benjamin dit :

        excuse-moi, en effet je n’ai pas lu son livre sur le plan de lecture de la Bible.
        Intéressant ta proposition. Avant je squattais longtemps sur internet mais depuis que j’ai retrouvé un boulot je vois comme futile les facebook, les infos, la télé…
        Ayant un probleme d’angoisses « récurrentes », je cherche la paix par une plus profonde contemplation de Jésus, grâce à des sermons comme ceux de Spurgeon ou même des infos interessantes sur des sites trouvés par hasard, en voici un par exemple :
        http://www.lumenc.org/malorgueil.php

        ma grosse priorité c’est donc de lutter contre l’angoisse, après si je peux apporter ma pierre a l’edifice dis-moi plus précisemment ce que tu attends : benjhiben(at)yahoo.fr

  2. Ludivine dit :

    bonjour Stéphane, il est vrai que c’est pas toujours évident de persévérer jusqu’au bout mais je n’ai pas pu m’empêcher de me dire pendant la lecture de ton article, qu’en même temps Mathieu et toi publiez un article presque chaque jour depuis quelques années ! C’est quand même pas mal pour un lièvre 😉

  3. Magele Seri dit :

    Bonjour Stéphane. En ce qui conserne nos bonnes intentions et ce que nous réalisons vraiment, j´ai été ressament touchée par le verset dans jacques 1, 22. Ce que je ne met pas en pratique, est-ce que je le crois vraiment ou est-ce que je me trompe moi-même? Cela m´a beaucoup fait réfléchir. J´ai pris la décision d´arrêter de me tromper moi-même… Le Seigneur te bénisse!

  4. Guy dit :

    Bonjour Stéphane,
    Au fil des années, j’ai lu bien des commentaires et énormément d’autres livres chrétiens.
    Une chose m’a frappé, une bonne partie de livres d’auteurs anglophones sont remplis de méthodes pour devenir un « meilleur chrétien ». Mon expérience personnelle:
    Suite à une série de réflexions, il y a des années, j’ai pris la décision de lire uniquement la Bible un moment chaque jour. J’ai fait mon propre plan de lecture. Généralement, je lis toute ma Bible en moins d’une année. Je ne regrette pas ce choix, car c’est elle qui nous transforme (2Cor 3:18) et pas les livres que nous lisons. Les commentaires, je les lis quand je fais des études sur des livres de la Bible ou divers sujets bibliques. Si je l’ai déjà lue un grand nombre de fois, à chaque lecture je découvre toujours quelques chose de nouveau. C’est véritablement « une Parole vivante » (Héb 4:12) et j’ai toujours autant de joie à la lire. Que de fois la lecture du jour m’a apporté des réponses à des questions que je me posais ou des décisions importantes que je devais prendre. Ce qui n’est pas le cas des autres livres aussi bons soient-ils.
    Parfois j’ai l’impression que nous prenons les choses à l’envers:
    Nous cherchons des méthodes, des astuces ou autre pour progresser spirituellement le plus rapidement possible.
    Alors que le Seigneur nous demande d’être à son écoute par la lecture de sa Parole premièrement et le reste suivra presque « automatiquement »: la mise en pratique et l’envie de creuser.
    Les livres que nous lisons nous donnent diverses méthodes que NOUS DEVRIONS appliquer pour faire, pour devenir…
    La lecture régulière de la Bible nous stimule, c’est elle qui agit EN nous par le Saint-Esprit pour faire, pour devenir…
    Voilà toute la différence.
    N’oublions pas qu’un chêne aux racines profondes n’a pas poussé en un jour. La maturité spirituelle ne s’acquière pas en quelques mois ou années. Il faut du temps.
    Dans le cadre de mon travail, j’essaie de donner aux gens l’envie de lire leur Bible avec joie et non par contrainte (Matth. 6:33).

    1. Bonjour Guy, merci d’avoir pris le temps de me lire et de même commenter. J’avoue que je ne suis pas sûr par contre si tu me reprends pour mon article, si tu es d’accord ou si simplement tu témoignes de ton parcours. 🙂

      1. Guy dit :

        Bonsoir Stéphane,
        Nous sommes tous différents et faisons tous nos expériences personnelles. Sois tranquille, je suis tout à fait d’accord avec ton article et il donne de bonnes pistes. J’ai appris beaucoup de versets bibliques à l’école du dimanche. J’en sais encore plusieurs, mais beaucoup sont oubliés. Les enfants ados, nous avons désiré faire cela en famille, sans grand succès. Plus tard un de nos enfants a appris l’épître aux Romains par cœur. Si je peux te décrire de mémoire la teneur des chapitres, je suis incapable de te réciter l’épître. Mémoriser des versets, chapitres ou plus, c’est toujours très bien et jamais perdu.
        Là, je fais simplement part de mon expérience personnelle et suite aux centaines de contacts que j’ai depuis des années. Comme que je m’occupe d’une petite librairie chrétienne depuis plus de 30 ans, j’ai eu l’occasion de lire aussi bien des livres. Ma conclusion du premier post est le résultat de tout ce que j’ai vécu, lu et observé jusqu’à ce jour.
        J’ai réagi, parce que c’est un thème qui me tient à cœur.
        Je reste convaincu de Matth 6:33, illustré avec 1Rois 17:13-15, parce que j’en fait continuellement l’expérience et que j’ai envie de la partager quand c’est possible en donnant l’envie de lire la Bible correctement et régulièrement.
        En conclusion: voilà l’astuce que j’ai trouvé pour progresser. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image