Comment Luther peut nous inspirer à lire la Bible

Je sais, tu sais, il sait que la Bible est super super importante. Les paroles mêmes de Dieu sont préservées dans un livre. Pourtant au quotidien, ma motivation n’est pas toujours au top pour lire ce livre. Je suis donc toujours friand de piqûres de rappel pour ne pas oublier la valeur des Écritures sacrées.

Dans un petit livret sur Luther, plusieurs citations m’ont interpellées. Tout d’abord celle-ci sur comment Luther considérait la Bible:

Aimer la Bible comme le Réformateur l’aimait, c’est la recevoir autrement que comme un simple répertoire doctrinal ; c’est la considérer autrement que comme une carrière dont on extrait, à son gré, des blocs de pierre destinés à écraser l’adversaire ; c’est la prendre pour infiniment plus qu’un magnifique monument de la littérature universelle. C’est la lire et l’écouter comme « la voix vivante de l’Évangile », par laquelle Dieu le Saint-Esprit nous appelle, nous persuade, nous sanctifie et nous incorpore à l’Église.¹

La méthode d’étude de Luther

La méthode de Luther pour étudier la Bible est exemplaire. J’espère qu’elle peut nous inspirer tous à vouloir lire et relire toute la Bible cette année (cf. La liste des plans de lecture pour 2014). Que le but de Luther dans sa lecture soit aussi le nôtre:

Cette réception respectueuse et croyante de l’Écriture sainte, qui peut nous servir de modèle, n’empêche pas le Réformateur de se livrer à une étude scientifique de la Bible. Bien au contraire! Il a besoin de certitude ; il a besoin de clarté. Il parcourt toute la Bible au point de pouvoir dire: « Il n’y a guère d’arbre dans cette forêt que je n’aie pas secoué, dont je n’aie pas fait tomber des fruits ou dont je n’aie pas cueilli des baies ». Pour faire cette récolte, il utilise tous les instruments dont dispose son époque ; il analyse attentivement le texte et il pousse ce travail consciencieusement jusqu’au bout, ou plus exactement jusqu’à ce que sa recherche se heurte au mystère insondable de Dieu et débouche sur l’adoration.² »

¹ Jean Cadier and Albert Greiner, Calvin ou Luther : faut-il choisir ? (Aix-en-Provence: Kerygma, 1996), 59.
² Ibid.

On vous recommande aussi:

Reçois la Bible sans numérotation de versets et chapitres!

Disciplines spirituelles light

Un cadeau créé par l'équipe TPSG avec la traduction Segond 1910!

Zéro spam. Promis! Powered by ConvertKit

Stéphane Kapitaniuk

Disciple de Jésus. Mari de Hanna. Papa de Noah et de 3 enfants repris dans le ventre de leur maman. Stéphane est le pasteur principal d'une implantation d'Église à Pont de Chéruy à 15 minutes de l'aéroport de Lyon St-Exupéry. Stéphane est diplômé de l’Institut biblique de Genève. Avec Hanna, il a fondé ChezCarpus.com, une librairie chrétienne de livres d'occasion. Il aussi créé plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).Découvrez ici les articles qu'il vient de publier sur son blog.

https://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image