Ebook gratuit: Une méthode pour mémoriser des livres entiers de la Bible

C’est humiliant. J’ai déjà beaucoup parlé de la mémorisation de la Bible ici sur le blog. Jamais je n’ai ai été autant convaincu de l’importance de la mémorisation de la Bible. Et pourtant, c’est toujours autant une lutte pour trouver et garder la discipline de mémoriser les Écritures. Peut-être que j’écrirai plus sur ce sujet bientôt.

Mais je voulais vous signaler l’existence d’un petit livret de conseils sur la mémorisation de grands morceaux de la Bible. En réalité, c’est une méthode pour mémoriser même juste quelques versets. Mais c’est surtout la fin de l’ebook qui apporte un gros plus.

L’ebook est réalisé par le pasteur et docteur Andrew M. Davis. Je trouve sa méthode claire et simple. Que vous puissiez la mettre en pratique le plus tôt possible et le plus régulièrement possible.

Téléchargez l’ebook gratuit « Approche à la mémorisation » ici.

Le livret traite des sujets suivants:

  1. Importance de la mémorisation des Écritures
  2. Avantages de la mémorisation des livres de la Bible, par opposition à des versets
  3. Prendre un engagement devant Dieu
  4. Choisir votre premier livre
  5. Vue d’ensemble
  6. Procédures quotidiennes: a) retenir les anciens versets b) apprendre de nouveaux versets
  7. Rétention à long terme
  8. Mémorisation de longs livres ou mémoriser plus rapidement

MA: Nico Bernhard.

Reçois la Bible sans numérotation de versets et chapitres!

Un cadeau créé par l'équipe TPSG avec la traduction Segond 1910!

Zéro spam. Promis! Powered by ConvertKit

Stéphane Kapitaniuk

Disciple de Jésus. Mari de Hanna. Papa de Noah (5 ans), Théa (bébé) et de 3 enfants repris dans le ventre de leur maman. Stéphane est un pasteur diplômé de l’Institut biblique de Genève. Il est le co-fondateur et directeur de ToutPourSaGloire.com. Après 6 ans de ministère pastoral, Stéphane est retourné à un autre de ses amours: les livres. Il est le responsable communication pour BLF Éditions, un éditeur évangélique. Avec son épouse, il a aussi fondé ChezCarpus.com, la première librairie chrétienne de livres d'occasion. Il est aussi le créateur de plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).

https://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser

  • Etienne Omnès dit :

    J’ai utilisé cette méthode pour commencer à apprendre l’Ecclesiaste (passé le 3e chapitre hélas j’ai perdu l’intérêt) et ca marche 🙂 J’ai juste des problèmes avec son système de « UN-UN Paroles de l’Ecclésiaste, fils de David Roi à Jérusalem UN-DEUX Vanités des vanités… » ca me brouille dans la récitation, et m’handicape plus qu’autre chose. Cependant, si Andrew Davis insiste autant sur ce point, je ferais mieux de reéssayer.

    • Tu as commencé avec Ecclesiaste? C’est un de mes livres préférés, mais pas le premier que j’apprendrais par cœur! Pourquoi un tel choix?

      • Etienne Omnès dit :

        C’est le seul livre de la Bible qui m’a toujours interpellé, même quand j’étais loin du Seigneur et que tous les autres livres restaient du charabia pour moi. A l’époque, mes pensées entraient fortement en résonance avec ce livre:

        Qu’est ce que je vais faire de ces 80 ans de souffrance sur cette terre? Me lancer dans une carrière? Vapeur! Me lancer dans les plaisirs? Vapeur de vapeur! Fonder une famille? Vapeur à long terme! Ecrire/faire quelque chose de grand/historique? Vapeur et folie! etc… tu comprendras que l’Ecclésiaste m’a toujours beaucoup attiré 🙂

        Face à toutes ces questions douloureuses, j’ai toujours gardé dans le viseur cette conclusion magistrale, majestueuse, magnifique ma-qqchose: Ecc 12:13 « Crains l’Eternel ton Dieu et obéis à ses commandements. C’est là l’essentiel pour l’homme ».

        Jean 3:16 ne m’a jamais impressionné. Par contre, Ecclésiaste 12:13 oui, et à plus d’un titre.

        Pour moi, retenir l’Ecclésiaste, c’est me souvenir qu’en dehors de Dieu tout est fumée, que le sens ultime de la vie, c’est de connaître Dieu et le glorifier pour toujours. L’Ecclésiaste, c’est le tout début et la fondation de ma vie chrétienne.

        Voilà pourquoi c’est celui là que j’ai commencé à apprendre par coeur^^

  • Cédric Jung dit :

    Merci pour ce partage. Je viens de terminer ces jours-ci cette méthode, découverte en janvier, pour mémoriser 1 Pierre (5 chapitres).
    Mon retour d’expérience est que les avantages sont nombreux (Davis les expose clairement et je les partage) :
    – meilleure compréhension des arguments de la lettre, et des thèmes forts
    – amour pour la parole, certainement !
    – abandon entre le chapitre 4 et le 5 pendant l’été ; dommage, mais en m’y remettant quelques jours, tout est assez facilement revenu !
    – l’idée d’engagement devant Dieu est importante ; plusieurs fois l’envie de laisser tomber apparait…

    Petit regret que la traduction en français ait zappé un paragraphe important dans la rétention à long terme : la capacité de mémoire à long terme. L’idée de ‘kiss and goodbye’ un livre quand on l’aura fini (après les 100 jours !) est importante à considérer.

    Expérience positive à tous points de vue.
    En janvier, je m’orienterai probablement vers Rom 1-8, ou un évangile.

    • Salut Cédric et merci pour ton commentaire. C’est pour ceux genre d’intervention que je reste un fervent défenseur des commentaires ouverts sur les blogs. Ça apporte une vraie valeur ajoutée! 🙂

      C’est super que tu puisses développer cette discipline. J’y aspire et j’ai beaucoup de mal. Merci de l’exemple!

  • Etienne Omnès dit :

    Note à ceux qui commencent cette méthode: quel que soit le livre que vous choisissez, cela peut faciliter beaucoup la mémorisation d’étudier à fond le livre d’abord.

    Je m’explique: j’ai commencé à apprendre Jacques par coeur (la sagesse est un thème que j’aime vraiment beaucoup). Or, il y a bientôt quatre mois, j’avais étudié et commenté le livre verset par verset, à fond. Il n’y a pas un verset que je n’ai pas étudié. En commençant à l’apprendre par coeur, je me suis rendu compte que j’avais déjà retenu le texte au bout de trois répétitions, alors qu’il m’en faut six ou huit d’habitude!

    En soi ce n’est pas étonnant: quand vous étudiez un texte biblique, vous lisez, relisez, mâchonnez le texte, et vous étudiez son articulation et les idées principales. Si bien qu’en fait quand vous commencez à l’apprendre par coeur, vous le connaissez déjà. Ce qui me surprend davantage, c’est à quel point le travail de mémorisation est facilité par le travail d’étude préalable. C’est bluffant.

  • J’ai toujours eu du mal à me discipliner pour mémoriser les écritures (j’avais tenté le défi #52en1, que je n’ai pas tenu, etc…), mais il y a quelques mois j’ai décidé, sur proposition de mon cousin, d’apprendre l’épître aux Philippiens en entier par cœur. Quel défi ! Par la grâce de Dieu, j’ai pu l’apprendre en 2 mois 1/2 à raison de 2 versets/jour environ. C’est tellement bénéfique, même si ça demande une réelle discipline.

    Conclusion : pour moi, il est beaucoup plus facile de me discipliner lorsque j’ai un objectif précis (ex : apprendre Philippiens en entier), ça m’aide d’avoir l’objectif en tête pour garder le rythme. Prochaine étape : le Psaume 119 🙂

    Petit conseil : si vous apprenez un livre en entier, apprenez les versets avec. C’est un peu plus « barbant » peut-être, mais ça vaut vraiment le coup.

    Merci pour le partage de la ressource !

  • Armand dit :

    Bonjour SVP j’ai du mal à télécharger l’Ebook au secours
    mon navigateur refuse d’ouvrir ledit lien

  • >