Étant sauvés par grâce, pourquoi sommes-nous obligés de faire des bonnes œuvres?

Tu n’as peut-être pas l’habitude de lire des vieux livres. Encore moins des vieux catéchismes. Mais quand on veut une réponse succincte et solide, il n’y a souvent pas mieux. Prenons par exemple la question très moderne (et fréquente): « si je suis sauvé par grâce, pourquoi devrais-je obéir à Dieu? » En seulement 74 mots, le catéchisme de Heidelberg (1563) arrive à donner 3 raisons explicites et j’y décèle même une quatrième raison. Regardons-les.

Tout d’abord, voici ce que dit le catéchisme:

Question 86: Puisque nous sommes délivrés de notre misère par la grâce du Christ, sans aucun mérite de notre part, pourquoi devons-nous faire des œuvres bonnes?

Réponse: Parce que le Christ, après nous avoir rachetés par son sang, nous renouvelle aussi par son Saint-Esprit à son image, afin que nous montrions à Dieu, par toute notre vie, notre reconnaissance pour ses bienfaits et qu’ainsi nous le glorifiions; ensuite, afin que nous puissions aussi être nous-mêmes assurés de notre foi par les fruits qu’elle porte et que par la sainteté de notre vie, nos prochains soient gagnés à Jésus-Christ.

Après la réponse, les auteurs du catéchisme citent les passages bibliques sur lesquels ils se sont basés (Ro 12.1-2; 1 Pi 2.5; 1 Pi 2.9-11; 1 Co 6.19-20; Mt 5.16; 1 Pi 2.12; Mt 7.17; Ga 5.5; Ga 5.22-25).

Maintenant, faisons ressortir les trois raisons. On obéit (c’est à dire, on fait des œuvres bonnes):

  1. Par reconnaissance à Dieu (« afin que nous montrions à Dieu, par toute notre vie, notre reconnaissance pour ses bienfaits »);
  2. Pour se rassurer qu’on est vraiment nés de nouveau (« afin que nous puissions aussi être nous-mêmes assurés de notre foi par les fruits qu’elle porte »);
  3. Pour servir de témoignage à nos proches qui ne sont pas-encore-chrétiens (« que par la sainteté de notre vie, nos prochains soient gagnés à Jésus-Christ »).

Une quatrième raison peut être relevée dans la première phrase de la réponse. Si nous sommes conscients et participants dans les trois premières raisons, Jésus est le seul acteur de la quatrième: Jésus, « après nous avoir rachetés par son sang, » nous transforme et produit cette obéissance en nous. Il « nous renouvelle aussi par son Saint-Esprit à son image. » Comme un pommier va naturellement produire des pommes (et pas des bananes), le chrétien va naturellement vouloir produire des œuvres bonnes.

Pour aller plus loin

Téléchargez le catéchisme de Heidelberg en français ici.
10 erreurs à éviter en parlant de sanctification et de l’Évangile [ENG] (Kevin DeYoung)

Reçois la Bible sans numérotation de versets et chapitres!

Disciplines spirituelles light

Un cadeau créé par l'équipe TPSG avec la traduction Segond 1910!

Zéro spam. Promis! Powered by ConvertKit

Stéphane Kapitaniuk

Disciple de Jésus. Mari de Hanna. Papa de Noah (5 ans), Théa (bébé) et de 3 enfants repris dans le ventre de leur maman. Stéphane est un pasteur diplômé de l’Institut biblique de Genève. Il est le co-fondateur et directeur de ToutPourSaGloire.com. Après 6 ans de ministère pastoral, Stéphane est retourné à un autre de ses amours: les livres. Il est le responsable communication pour BLF Éditions, un éditeur évangélique. Avec son épouse, il a aussi fondé ChezCarpus.com, la première librairie chrétienne de livres d'occasion. Il est aussi le créateur de plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).

https://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser

>