Pourquoi j’ai fermé mon compte Facebook

C'est fait. Depuis le temps que je rêvais de le faire. J'ai enfin fermé mon compte Facebook. Je remettais à demain l'inévitable. Récemment, c'est une vidéo-débile-de-trop qui m'a poussé à l'action, anéantissant d'un coup toutes les fausses bonnes excuses que je trouvais depuis des années:

Quelques fausses bonnes excuses pour garder un compte Facebook

J’ai toujours su trouver des raisons de garder mon compte:

  1. C’était mon carnet d’adresse mondial. Après 3 ans à voyager dans le monde, j’avais des centaines de contacts et Facebook était mon seul lien avec eux. Comment les contacter si jamais je retournais aux Philippines ou en Corée ou en Papouasie Nouvelle Guinée?
  2. Je suis blogueur depuis 8 ans. Et Facebook est souvent la source n°1 de trafic vers notre site. Comment feraient les gens pour trouver mes articles?
  3. Je pouvais prendre des nouvelles de camarades de classe et d’amis d’enfance. Comment ferait-on pour rester en contact?

Mais disons-le. Toutes ces « raisons » étaient en réalité des excuses. Et je l’ai réalisé tout récemment. (1) Je ne suis jamais retourné dans tous ces pays. (2) Génial l’argument: est-ce que je suis vraiment en train de dire que je préfère être lu quitte à pourrir ma vie? (3) Franchement, c’est quand le dernière fois que j’ai pris des nouvelles? Ça fait longtemps et en plus, ça s’est passé par email…

Mais surtout, c’est l’arrivée massive des vidéos sur Facebook qui m’a rappelé à l’ordre. Voici comment:

Facebook, ma télé

Avez-vous remarqué combien de vidéos paraissent dans notre flux Facebook depuis quelques mois? Et pour chaque clip, il est précisé combien de millions de personnes l’ont regardé. Je ne sais pas vous, mais moi, une telle popularité ça me donnait l’impression que les clips seraient bons (j’ai grandi sans télé, pardonnez ma naïveté)!

Facebook était devenu ma télé. Chaque soir, je consommais facilement 5-6 vidéos (et c’était probablement plus, parce que ça se mange comme des bonbons ces trucs-là). Quand j’ai pris conscience de cela, j’ai décidé que ça devait cesser, parce que c’était illogique de ma part. D’un côté je me plains de ne pas avoir assez de temps et de l’autre je regarde des vidéos pour la simple raison que Facebook me propose de le faire.

Un de mes grands regrets est aussi probablement le tien

Je ne lis plus comme avant. Je n’arrive plus à trouver le temps. Ça sera le sujet d’un prochain article. Mais disons simplement que Facebook est devenu le premier rival de mon temps de lecture le soir.

Et c’est vrai pour chacun de nous. C’est peut-être pas Facebook pour toi. Mais chaque fois que tu dis « oui » à quelque chose, tu es en train de dire « non » à autre chose. Alors si tu n’as pas le temps pour faire des choses importantes, tu sais ce qu’il te reste à faire. Pour moi c’était simple. Facebook devait partir.

Et voilà donc. Vous savez tout. Bonjour, je m’appelle Stéphane et ça fait 48 jours que je vis sans compte Facebook.

Et toi? As-tu quelque chose qui prend trop de place dans ta journée?

Reçois la Bible sans numérotation de versets et chapitres!

Un cadeau créé par l'équipe TPSG avec la traduction Segond 1910!

Zéro spam. Promis! Powered by ConvertKit

Stéphane Kapitaniuk

Je suis un disciple de Jésus. Mari de Hanna. Papa de Noah (7 ans), Théa (2 ans), Marie (bébé) et de 3 enfants repris dans le ventre de leur maman. Directeur général de BLF Éditions depuis 2021, après des études de théologie et 6 années de ministère pastoral. J'aime bien lancer de nouvelles initiatives. Découvrez BLFKids.com, un projet spécial parents, ainsi que BLFAudio.com, la première librairie chrétienne de livres audio. J'ai aussi fondé avec Hanna ChezCarpus.com, la première librairie chrétienne de livres d'occasion. Je propose aussi plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).

https://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser

>