9 idées pour mémoriser des versets bibliques

Comment mémoriser régulièrement des versets bibliques? C’est une question qu’on se pose tous un jour. Mon église a lancé depuis quelques mois un groupe de mémorisation appelé #52en2015. Nous sommes une dizaine à mémoriser un verset par semaine. Après quelques mois, c’est pas forcément évident de garder la motivation et la discipline régulière. J’ai donc demandé à chacun sa technique de mémorisation, pensant que ça pourrait être encourageant de voir comment faisait chacun.

Nous sommes 9 personnes à avoir partagé notre technique. C’est intéressant de voir que le concept de la fiche ressort beaucoup, mais chacun a sa variante. J’ai pensé que ça pourrait intéresser d’autres que juste notre groupe de mémorisation. Voici donc 9 idées pour mémoriser.

1. Nael: la répétition

Ma technique est simple, je lis, re-lis et parfois même j’écris. Voilà. Si ça marche? Plutôt bien.

2. Mat: en famille à table

Je les lis à table, et les autres [ma femme et nos enfants] essayent de répéter.

3. Hanna (mon épouse): fiches, pinces à linge et toilettes

J’écris les versets sur des cartes et je les accroche sur un fil aux toilettes avec des pinces à linge, comme tu l’as certainement déjà remarqué! 😉

4. Laurence: fiches et table de nuit

Moi, j’ai fait une petite fiche par verset et je les ai toutes sur ma table de nuit.

5. Elodie: fiches et toilettes

Moi aussi j’écris les versets sur un morceau de papier que je punaise sur un tableau en liège dans mes toilettes! 🙂 Mais même avec cette technique, c’est pas toujours facile de mémoriser!

6. Tatiana: fiche et frigo

D’abord j’accroche le verset sur mon réfrigérateur pour pouvoir le voir régulièrement. Ensuite, je lis le verset chaque soir avant de me coucher en essayant d’en mémoriser une seule partie (une phrase ou moins selon la longueur). Chaque jour j’ajoute une partie à l’apprentissage de la veille.
Il m’est aussi arrivé de chanter certains versets sur différentes mélodies en conduisant.

7. Philippe: contexte et téléphone

Alors voici ma technique:
– je lis d’abord un peu ce qui se trouve autour du verset (le contexte quoi), cela m’aide déjà à mieux me souvenir de quoi parle le verset et donc de plus facilement trouver le premier mot du verset, mais surtout à mieux me souvenir de la référence.
– après je me redis plusieurs fois le verset dans la tête (ou à voix haute si je suis pas dans un transport public), et entre temps j’ai aussi tendance à prier en fonction de ce que le verset me dit.
– une fois que je pense connaître le verset je prends mon portable sur lequel j’ai un pdf de la liste de tous les versets. Et, assez aléatoirement, j’essaye de réciter tous les versets qu’on a appris jusqu’à présent. Bien sûr, je récite plusieurs fois le nouveau verset entre temps !
– et pour finir, à la maison j’ai une boîte avec tous les versets que je prends de temps en temps !

8. Maryse: tableau noir

En fait j’écris le verset sur un tableau, je le lis et récite le verset tous les matins et à la fin de la semaine je le connais.

9. Stéphane (moi): boîte de mémorisation

Allez, je me prête aussi au jeu. Quand je reçois l’email avec le verset de la semaine, je le recopie sur une petite carte avec la référence d’un côté et le texte biblique de l’autre. Et hop, je mets la carte dans ma boîte de mémorisation. J’ai créé une vidéo pour expliquer comment j’utilise cette boîte (qui sert aussi pour apprendre l’Allemand et l’Hébreu biblique):

NOTE: Contrairement à ce que j’affirme dans la vidéo, ces boîtes (d’une autre marque) existent bien en France! Après quelques recherches sur Amazon, j’ai trouvé des boitiers de la marque Han.

Si cette méthode vous intéresse, cette boîte grise pour cartes A7 semble une bonne affaire. Pensez aussi à acheter des cartes format A7.

Si des cartes A8 c’est pas trop petit pour vous, cette boîte est vendue à moins de 10€. N’oubliez pas le pack de 1000 cartes A8.

Et vous? Partagez votre technique dans les commentaires!

Stéphane Kapitaniuk

Disciple de Jésus. Marié avec Hanna, ils sont parents du petit Noah et font partie d'une implantation d'Église à Pont de Chéruy, une ville à 40 minutes à l’Est de Lyon. Stéphane est diplômé de l’Institut biblique de Genève. Il aussi le créateur de plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).

http://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser

  • Ellao

    Merci pour toutes ces idées ! Je me sers aussi de références pour mes mots de passe, ce qui aide à mémoriser non seulement le texte, mais d’intégrer aussi les réalités spirituelles. (en revanche le changement hebdomadaire est trop rapide, c’est plutôt du trimestriel -obligatoire souvent dans la sphère professionnelle).
    Inspiration ici : http://www.huffingtonpost.com/mauricio-estrella/how-a-password-changed-my-life_b_5567161.html

    • Contribution originale Ellao! Je m’attendais pas à ce conseil, mais pourquoi pas!

  • Paul Kuen

    Moi j’utilise beaucoup l’application Anki (j’utilise sur Android https://play.google.com/store/apps/details?id=com.ichi2.anki&hl=fr mais ça existe sur d’autres vecteurs: cf. http://ankisrs.net/)
    C’est en qq sorte une version numérique du système de fiches.

    L’avantage (outre le fait qu’on n’a pas besoin de stocker des fiches manuellement) est que l’on rationalise les séances d’apprentissage en fonction des fiches qu’on a plus ou moins de mal à mémoriser (plus une fiche est « facile » moins souvent il y a besoin de nous la faire réviser et vice versa).

    Cette technique est idéale aussi pour apprendre du vocabulaire ou des dates d’histoire.

    • Merci Paul de ta contribution. Effectivement, il existe plusieurs applications sympa pour se créer des « cartes » sur son téléphone. Je ne connaissais pas Anki, perso j’utilise http://www.flashcardelite.com/ pour mon hébreux biblique, car la bibliothèque de cartes de mémorisation est bien fournie et pas besoin d’en créer pour l’hébreux.

  • Emeline Poinsignon

    Bonjour, nous avons mis en place un système de porte-clés avec les enfants à l’école du dimanche. Chaque semaine nous leur donnons une petite carte plastifiée et perforée qu’on accroche à un anneau de porte-clé… Les cartes sont décorées et les enfants apprécient tellement qu’ils nous les réclament quand on les oublie !