Quelques facteurs à prendre en compte avant d’investir dans un logiciel biblique

C’était le sujet du moment durant une de mes visites l’année dernière à l’Institut biblique de Genève. Les élèves me demandaient sans cesse: est-ce que je devrais acheter le logiciel biblique Logos? En effet, les éditions Clé venaient d’annoncer la sortie du pack Logos Clé Premier, leur premier produit Logos à proposer des outils pour les langues bibliques.

Comme ça fait cinq ans que j’utilise Logos, mes camarades de classe me posent beaucoup de questions. C’est toujours un plaisir d’essayer de leur répondre. Peu de choses m’intéressent autant que la Bible, les livres et la technologie.

D’autres sont certainement en train de se poser les mêmes questions. Je propose donc d’essayer de répondre à vos questions en plusieurs articles. Aujourd’hui, parlons des choses à considérer avant d’investir dans un logiciel biblique. Notez bien qu’on parle ici de logiciels bibliques au sens général et non de Logos ou de la Bible On Line en particulier.

Les logiciels bibliques d’aujourd’hui ne sont pas ceux d’hier

Les premiers logiciels bibliques pour le grand public sont apparus dans les années 1980. Pour faire simple, c’était des bibles numérisées dans lesquelles on pouvait faire des recherches de mots et d’expressions. C’était puissant, c’était utile, et ça a révolutionné notre façon d’étudier la Bible.

Ces logiciels existent toujours, mais une nouvelle famille de logiciels a vu le jour depuis une dizaine d’années. Ils proposent d’être des bibliothèques numériques pour le chercheur biblique. En plus de fonctionnalités poussées pour rechercher dans le texte biblique, tous nos livres sont interconnectés entre eux pour une recherche et une étude plus efficace.

Papier vs. Numérique

L’achat d’un logiciel biblique n’est donc pas un choix anodin. Contrairement à une application pour smartphone qu’on achète aujourd’hui, pour l’oublier demain, acheter un logiciel biblique, c’est décider de passer au moins une partie de sa bibliothèque en numérique. C’est un investissement lourd de conséquences.

1. Notre rapport au livre change

Notre usage des livres varie en fonctionne de son support. Le livre papier favorise une lecture attentive et sans distraction et s’annote facilement et sans limites. Le livre numérique, lui par contre, est facilement transportable, disponible simultanément sur ordinateur, tablette et smartphone, permet d’être indexé pour des recherches complètes de son contenu, il peut être souligné et annoté à notre guise et on peut même en copier-coller des portions.

De plus, on n’est jamais vraiment propriétaire d’un livre numérique. On en a une license a vie. Mais si jamais le développeur du logiciel devait en venir à disparaitre, on risquerait de perdre notre bibliothèque.

2. Notre bibliothèque devient plus égoïste

Il faut le savoir. Un livre numérique ne se partage pas (exception pour certains livres Amazon, il parait…). C’est un grand changement pour les pasteurs qui aiment encourager la lecture de bons livres, et un grand problème pour les pays qui souffrent d’un manque d’accès aux bons livres (autant par la langue, le prix et l’accès aux points de vente).

Je me demande aussi combien les logiciels bibliques sont un reflet de notre société plus individualiste et consumériste. Ils offrent certes de grands avantages par rapport à une bibliothèque théologique traditionnelle, mais les bibliothèques numériques ne se partagent pas et chacun achète uniquement pour soi des livres.

3. Notre logiciel biblique nous pousse à rester à jour technologiquement.

C’est inédit dans le monde du livre. Un livre papier ne change pas. Il est juste là. On peut l’ouvrir, le fermer et il reste le même. Il ne craint que l’eau et le feu (et la fin du monde). L’achat d’un livre ne nous poussait pas généralement à d’autres achats.

Le logiciel biblique, par contre, est très différent. Il s’utilise sur un ordinateur (ou autre terminal), qui par nature devient rapidement obsolète. Si on choisit de migrer sa bibliothèque sur un logiciel biblique, on choisit de se mettre sous la contrainte de l’obsolescence technologique et donc, de devoir régulièrement acheter du hardware. De plus, la puissance qu’exige chaque logiciel est un facteur important à prendre en compte.

Un logiciel biblique n’est pas forcément la solution

Beaucoup d’amis m’ont demandé s’ils devaient investir dans un logiciel biblique. Ma réponse est toujours la même: ça dépend. Je vois trois questions à se poser avant d’en acheter un.

Question n°1: A quoi ressemble votre étude de la Bible en ce moment (fréquence et type)? Si elle est inexistante, c’est fort probable qu’un logiciel biblique n’est pas (encore) adapté pour votre usage. Un logiciel biblique est un levier qui démultiplie notre effort. Il ne sert à rien si on n’est pas déjà un étudiant des Écritures.
Question n°2: utilisez-vous les langues originales et les commentaires bibliques? Pas forcément besoin de les connaître pour les utiliser dans les logiciels bibliques modernes. Mais est-ce que vous faites des recherches en utilisant les numéros Strong? Est-ce que vous utilisez des commentaires bibliques? C’est un gros facteur à prendre en compte quand on envisage d’investir dans un logiciel biblique.
Question n°3: combien faites-vous de recherches théologiques? Utilisez-vous une bibliothèque théologique de façon régulière? Les logiciels bibliques contemporains deviennent de vraies bibliothèques de recherche et elles sont dans biens des aspects, plus puissantes que nos bibliothèques traditionnelles.

Conclusion

Le choix d’investir dans un logiciel biblique n’est pas facile. J’espère avoir pu proposer quelques pistes pour vous aider dans votre choix. N’hésitez pas à poser vos questions dans un commentaire. J’essaierai de vous répondre rapidement.

Pour info, dans un autre article, j’explique pourquoi et comment j’ai décidé de passer sur Logos, plutôt que sur un autre logiciel biblique (ou d’en rester au papier).

Je propose aussi un guide d’achat pour choisir le bon logiciel biblique:

 

Alors êtes-vous plutôt bibliothèque papier ou électronique?  Pourquoi?

Abonne-toi à ma newsletter et ne rate aucun de mes articles

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Consultez notre politique de confidentialité ici.
Pas de spam, promis. Powered by ConvertKit

Stéphane Kapitaniuk

Stéphane est un disciple de Jésus. Marié avec Hanna, ils sont parents du petit Noah et font partie d'une implantation d'Église à Pont de Chéruy, une ville à 30 minutes à l’Est de Lyon. Stéphane est diplômé de l’Institut biblique de Genève. Il est aussi le créateur de plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).

http://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image