Le rappel le plus important de ma semaine

Parfois les leçons les plus importantes, ne sont que des rappels. En ce début d’année, j’étudie l’apologétique avec mon formateur. C’est l’art de la défense de la foi chrétienne. C’est étudier pourquoi le christianisme biblique est la seule croyance absolument cohérente. C’est en lisant un petit livre sur le sujet, que j’ai été à nouveau frappé par le rappel le plus évident.

Je lisais un petit livre d’apologétique, très bien fait: Every Thought Captive (Richard Pratt). L’auteur de ce manuel d’apologétique (niveau lycéen parait-il) pose les bases de la méthode qu’il utilise. Il commence en nous rappelant sur quoi repose toute notre sagesse, toutes nos connaissances: les Écritures. L’Ancien et le Nouveau Testament sont «la véritable Parole de Dieu.» (3)

Toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour redresser, pour éduquer dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit adapté et préparé à toute œuvre bonne. — 2 Timothée 3.16-17

«La Bible est le guide qui fait absolument autorité pour tous les croyants, sans elle, il ne nous reste qu’hypothèses et devinettes pour connaître la pensée de Dieu. Mais avec elle, les directives de Dieu dans tous les domaines de nos vies peuvent être comprises et certaines.» (3)

Ta parole est une lampe à mes pieds et une lumière sur mon sentier. — Psaume 119.105

OK, je sais que tout ça peut sembler évident. Aussi banale que de dire que lundi suit dimanche. Mais figurez-vous, que ce n’est pas si banale. Toute notre vie chrétienne dépend de cette vérité. Toute notre connaissance 100% fiable de Dieu et de nous-même dépend uniquement de la Bible, interprétée justement par l’aide de l’Esprit. C’est en commençant avec Dieu, qu’on peut tout voir:

Par ta lumière nous voyons la lumière. — Psaume 36.10

C’est peut-être en méditant ce verset que Lewis a formulé les choses ainsi:

Je crois au christianisme, comme je crois que le soleil s’est levé. Non seulement parce que je le vois, mais parce que par lui, je vois tout le reste. — C.S Lewis

Alors, est-ce banal pour vous? J’espère que la Bible est la seule autorité ultime dans votre vie. Mais moi, je lutte tous les jours. Intellectuellement, je connais la vérité. Mais le fait que j’ai tendance à zapper les citations bibliques des articles de blog (comme celui-ci) et m’attarder sur les citations telles que celle de Lewis, me montrent qu’il me reste du chemin. Ça ne vous arrive plus à vous?

Lire la Bible, c’est lire les paroles mêmes du Dieu de l’univers. C’est mieux que Lewis, c’est mieux que Harry Potter, c’est mieux même que les milliers de postes sur Facebook. Les amis, notre Créateur n’est pas silencieux. Il a parlé et ses paroles sont contenues dans un livre traduit dans notre langue. Il nous y parle encore aujourd’hui.

Reçois la Bible sans numérotation de versets et chapitres!

Disciplines spirituelles light

Un cadeau créé par l'équipe TPSG avec la traduction Segond 1910!

Zéro spam. Promis! Powered by ConvertKit

Stéphane Kapitaniuk

Disciple de Jésus. Mari de Hanna. Papa de Noah et de 3 enfants repris dans le ventre de leur maman. Stéphane est le pasteur principal d'une implantation d'Église à Pont de Chéruy à 15 minutes de l'aéroport de Lyon St-Exupéry. Stéphane est diplômé de l’Institut biblique de Genève. Avec Hanna, il a fondé ChezCarpus.com, une librairie chrétienne de livres d'occasion. Il aussi créé plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).Découvrez ici les articles qu'il vient de publier sur son blog.

https://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser

5 thoughts on “Le rappel le plus important de ma semaine

  1. Je crois dans ce que dit la Bible car elle parle de manière fiable de Dieu. Je peux m’appuyer dessus avec assurance, si je la lis avec le Saint-Esprit qui me révèle toute chose. Mais je ne suis pas d’accord quant à dire que la Bible est la Parole véritable de Dieu. Parce que dire cela, c’est contredire la Bible elle-même. Si je crois dans ce que dit la Bible, je dis qu’elle fait référence à elle-même sous la forme des Écritures. Quant à la Parole, la Bible la décrit comme étant soit les paroles de Dieu (c’est-à-dire ce qui suit les fameuses interpellations « ainsi parle l’Eternel » ou quand il dit « Je suis » ou quand parlent ses prophètes, ou son esprit, ou même dans nos vies individuelles, des paroles du Dieu vivant, qui ne sont pas nécessairement inscrites dans la Bible), soit Jésus, la Parole faite chair. La Parole de Dieu est une parole créatrice, elle est vivante, elle est puissante, et elle est aussi une personne. Les Ecritures sont des documents, des traces de ce que Dieu a pu dire et faire, c’est vrai mais aussi de ce que Satan a pu dire et faire ! Chaque mot n’est pas parole divine !
    Certes, Dieu peut nous parler puissamment à travers les Ecritures, car son esprit peut nous parler à travers ce qu’il veut (un arbre, une ânesse, un humain, un ennemi) et d’autant plus à travers des mots qui témoignent de la vérité. Mais les Ecritures à elles seules peuvent être déformées et mal comprises à volonté ! Même Jésus dit « Il est écrit » ou « la loi dit » quand il fait référence aux Ecritures et non pas « la parole dit que », car il est lui-même la parole et prononçait des paroles nouvelles ! D’ailleurs, n’est-ce pas cela qui a scandalisé les pharisiens ? Qu’il dise des choses qu’ils ne trouvaient pas écrites texto dans la Thora. Ce sont des paroles de Dieu dont nous avons besoin, davantage que de feuilles de papier reliées. C’est très important de se rendre compte que les paroles de Dieu vivent en nous avant d’être un objet de référence. Ses paroles sont dans nos têtes. La Bible est un recueil pour notre mémoire et notre connaissance. L’autorité ultime dans ma vie est Dieu. La Bible est son outil pour m’expliquer ses voies. Mais Il peut me dire des choses qui ne sont pas dans la Bible, parce qu’il fait de nouvelles choses s’il le désire. N’est-il pas Dieu ?

    1. Bonjour Laura,

      Merci pour ta visite sur notre blog. Merci d’avoir pris le temps de lire mon article et de réagir. Je vois que tu réagis contre l’idée que la Bible est la Parole de Dieu. Ça me réjouis que ça tu fasses réagir.

      A la fin de ton commentaire, tu dis:

      Ce sont des paroles de Dieu dont nous avons besoin, davantage que de feuilles de papier reliées. C’est très important de se rendre compte que les paroles de Dieu vivent en nous avant d’être un objet de référence. Ses paroles sont dans nos têtes. La Bible est un recueil pour notre mémoire et notre connaissance. L’autorité ultime dans ma vie est Dieu. La Bible est son outil pour m’expliquer ses voies. Mais Il peut me dire des choses qui ne sont pas dans la Bible, parce qu’il fait de nouvelles choses s’il le désire. N’est-il pas Dieu ?

      Je serais bien curieux de savoir comment tu fais pour distinguer les paroles qui seraient, selon toi, « divines », de celles qui ne sont que le fruit de ton imagination. Et que fais-tu quand deux personnes disent de la part de Dieu, deux choses contradictoires?

      En tout cas, en tant que chrétiens, nous croyons que «Toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour redresser, pour éduquer dans la justice afin que l’homme de Dieu soit adapté et préparé à toute œuvre bonne.» 2 Timothée 3.16-17. Ça ne veut pas dire que toutes les mots de la Bible sont historiquement prononcés par Dieu. Tu as raison, certaines paroles sont littéralement prononcées par Satan. Par contre, les Écritures sacrées que sont la Bible (sans les livres apocryphes) sont littéralement inspirées de Dieu. Aucun mot ne nous a été transmis par erreur. Dieu nous a donné la Bible et toute la Bible et toute les parties de la Bible pour se révéler à nous. Pour le connaître objectivement et sûrement.
      On peut bien entendu déformer les paroles que Dieu nous a donné, mais c’est parce qu’on en déforme le sens, dit 2 Pierre 3.16. Ce verset veut dire que les textes bibliques ont un sens et qu’on peut trouver ce sens!

      Voilà en quelques mots mon explication. Je suis impatient de voir tes réponses à mes deux questions et ma réponse.

  2. Bonjour Stéphane, merci pour ta prompte réponse !

    En fait, je crois que tu n’as pas bien compris l’objet de ma contestation. Je ne réfute ni l’autorité de la Bible, ni le fait qu’elle soit réellement inspirée de Dieu, et qu’Il l’utilise pour se révéler à nous. Je ne contredis pas cela du tout ! Je crois dans tout ce que dit la Bible, et c’est même la raison pour laquelle je dis qu’il n’est pas correcte de l’appeler LA parole de Dieu. C’est donc une question de vocabulaire qui me gène, donc elle n’est pas si importante que cela, mais c’est qu’elle génère des attitudes qui elles peuvent être réellement problématiques.

    Pour résumer je dirais que :
    1) La Bible = les Ecritures, lois, préceptes, ordonnances = enregistrement DES paroles de Dieu = objet de référence commune utile pour grandir et enseigner (2Tim3:16-17)
    2) LES paroles de Dieu = paroles puissantes qui régissent l’univers : certaines d’entre elles sont inscrites dans la Bible + dans nos coeurs + Dieu n’est pas limité aux paroles qu’il a dit dans le passé car il est un Dieu vivant (Jérémie 31:31-34, Actes 10:9-16)
    3) LA Parole de Dieu = Jésus = Dieu = notre Seigneur et sauveur = une Parole vivante et créatrice sur la terre et en nous = esprit et vie (Jean 1)

    1) En effet, LES paroles de Dieu sont inscrites dans la Bible, ainsi que son histoire avec le peuple d’Israël et les autres nations, et son alliance avec des hommes en particulier et l’humanité en général. On peut y saisir son caractère, etc, et c’est une source d’information incomparable en terme de documentation existante, car elle référence des paroles de Dieu, et si je veux connaître Dieu, il n’y a pas de meilleure lecture pour mon âme.

    2) Par contre quand je disais que LES paroles de Dieu doivent d’abord vivre en nous, ce n’est pas moi qui le dit, mais Dieu lui-même (toujours dans cette Bible qui est notre référence) : Jérémie 33 : « Mais voici l’alliance que je ferai avec la communauté d’Israël après ces jours-là, déclare l’Eternel: je mettrai ma loi à l’intérieur d’eux, je l’écrirai dans leur coeur, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. 34 Personne n’enseignera plus son prochain ni son frère en disant: «Vous devez connaître l’Eternel!» car tous me connaîtront, depuis le plus petit jusqu’au plus grand d’entre eux, déclare l’Eternel. En effet, je pardonnerai leur faute et je ne me souviendrai plus de leur péché. »
    C’est-à-dire que oui, LES paroles de Dieu inscrites dans la Bible doivent vivre en nous, sous forme de pensées à méditer, sous forme de mots puissants ayant radicalement transformé notre vie, et c’est notre mémoire, notre coeur et notre bouche qui doivent posséder les paroles de Dieu. La Bible (objet de papier servant à enregistrer ces mots pour nous faciliter la tâche) n’est qu’un outil pour qu’à terme ces Ecritures soient en nous.

    Par rapport à ta question sur comment faire la différence entre mon imagination et les paroles de Dieu qui viennent dans mon coeur via un moyen autre que la Bible, je compte premièrement sur l’Esprit de Dieu, mon honnêteté, ce que Dieu m’a déjà révélé de Lui par le passé, et si ça correspond bien au Dieu de la Bible… Pareil quand deux personnes disent des choses contradictoires, avec l’assurance que je les reconnaîtrais à leurs fruits. De plus, même quand je lis la Bible, je peux m’inventer le fait que Dieu me parle à travers tel ou tel verset personnellement, et déformer les parole de Dieu dans mon coeur si je n’ai pas ce que j’ai cité(st esprit, honnêteté, etc). Mais douterai-tu qu’un Dieu vivant s’exprime directement par ses propres moyens et celui de son Esprit ? Crois-tu que lorsqu’il parlait à Gédéon, Samuel, Saul de Tarse, Joseph, etc à travers des visions ou des paroles, ou même à l’un de ses prophètes, que les paroles qu’il disait étaient déjà écrites sur un parchemin ? Ne peut-il pas continuer à s’exprimer de cette manière aujourd’hui ? N’est-ce pas un Dieu qui désire une relation personnelle avec nous ? Comment cela serait-il possible s’il ne pouvait s’adresser directement à nous sans passer par un objet ? Pour ma part, je parle avec Dieu, et lorsqu’il me répond, je reconnais (en général) sa voix (qui ne ressemble pas du tout à la mienne) et ses paroles ont un impact dans ma vie. Parfois, je ne comprends pas du tout où il veut en venir, mais ça vient plus tard, quand survient un évènement ou qu’Il m’explique après. Parfois, j’ai des doutes d’avoir bien compris, et il rectifie quand j’ai mal interprété. Parfois je doute que ces paroles viennent de lui quand elles ne me parlent pas trop, mais dans ces cas là, je les note quelque part et attend. Mon ami, le Créateur n’est pas silencieux 😉

    3) Mais quand la Bible parle de LA Parole de Dieu, alors là il est question d’une parole vivante et créatrice. « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue. » (Jean1:1-5) LA Parole de Dieu est Dieu lui-même, c’est Jésus ! Et c’est là qu’intervient mon objection. On ne peut confondre la Bible qui a été écrite à un certain moment, qui sont des paroles figées et un Dieu vivant qui existe depuis toujours ! La Bible a-t-elle créé le monde ? Non ! Mais LA Parole de Dieu oui ! La Bible est-elle Dieu ? Non ! Mais LA Parole de Dieu oui. Et surtout, quand il est question de Jésus, la Parole est l’objet de notre adoration. Mais on ne peut adorer la Bible ! Il n’y a que notre Seigneur qui soit l’autorité ultime dans notre vie ! Et c’est là qu’intervient mon inquiétude.

    Il y a des paroles dans la Bible qui sont esprit et vie « Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. » (Jean 6:63), et ce sont celles que Dieu prononce. Mais il en prononce beaucoup d’autres ! Est-ce à dire que si on brûle toutes nos Bibles nous serons privés de LA Parole de Dieu ? Certainement pas ! D’une parce qu’il peut nous parler de façon nouvelle chaque jour, de deux, parce que les paroles entendues et lues (comme jean 3:16) continuent à vivre en nous et à résonner en nous parce qu’elles ont transformées nos vies pour l’éternité, et de trois, parce que Jésus est avec nous jusqu’à la fin du monde.

    Quand je vois des personnes culpabiliser de ne pas avoir lu la Bible depuis plus d’une semaine, comme si elles avaient commis un péché, je suis triste. On peut établir des programmes de lecture biblique, d’étude biblique, etc. Ce sont des choses bonnes. Mais d’établir une discipline ne réglera pas le réel problème, qui est notre manque de désir de Dieu et notre recherche paresseuse de Dieu ! Le péché est d’avoir délaissé Dieu et négligé sa parole (en nous) et non pas l’objet Bible… Vois-tu la différence ? De la même manière, je peux lire la Bible tous les jours et délaisser quand même le Dieu dont elle parle, et alors, je ne vois vraiment pas l’intérêt. Que notre religion soit tourné vers Dieu seul, et alors notre lecture de la Bible suivra sûrement, et avec de bons fruits. Mais que la lecture de la Bible ne soit pas au centre de notre religion, car la lettre est morte, mais l’esprit est vie ! « Il nous a aussi rendus capables d’être ministres d’une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l’esprit; CAR LA LETTRE TUE, MAIS L’ESPRIT VIVIFIE.» (2 Corinthiens 3:6). On peut faire de la Bible une nouvelle Loi, et dans ce cas, passer de nouveau à côté de la grâce…
    Ne risquons pas d’être comme des pharisiens qui ont jugé Dieu d’avoir dit des choses qui n’étaient pas dans la Thora !

    Donc, encore une fois, une simple question de vocabulaire mais qui peut apporter des confusions qu’on ne désire pas, dans certains cas. Utilisons les mots de la Bible à bon escient, et nous ne prendrons pas de risques dommageables pour notre communauté et manière de penser… (Car si parfois, ça ne me pose pas de problème textuel de mélanger les deux, parfois, c’est un réel contre-sens qui est commis.)

    David nous mettrait d’accord dans son psaume 119, où il parle tantôt de la loi, de préceptes, d’ordonnances, et de parole d’une manière interchangeable, mais où il montre bien que la seule nécessité est d’avoir ces paroles dans notre coeur, pas sur du papier et de les appliquer dans notre vie. Et on voit bien dans ce psaume que ce n’est pas possible, à moins d’avoir le Dieu qui a dit ces paroles qui agit en nous pour les écrire dans nos coeurs. Peut-être n’aurions-nous pas eu ce débat si on en était toujours à la tradition orale et si le seul moyen d’accéder aux paroles de Dieu aurait été par la méditation et l’écoute dans notre relation à Lui. Peut-être n’aurions-nous pas eu ce débat si Jésus n’était pas venu sur terre mourir sur la croix, pour devenir Parole vivante dans nos coeurs. Mais nous avons cette super nouvelle alliance qui est la seule efficace, alors profitons-en à 100% !

    Je ne voulais donc pas sous-estimer la valeur de la Bible/Ecritures/textes inspirés, simplement remettre chaque chose à sa place ! Merci pour ta patience et ton indulgence pour mon post ici !

    1. Bonjour Laura,
      Merci pour ta réponse détaillé. Je vois mieux ta compréhension des choses. Je même dire que j’adhère à un certain nombre de choses que tu exprimes.

      Je suis d’accord en théorie de distinguer différents types de paroles de Dieu. Effectivement, Dieu n’a pas toujours parlé au travers d’un livre et je peux concevoir qu’on n’a pas toutes ses paroles dans le livre qu’est la Bible. Mais contrairement à toi, je pense que seules les paroles préservées dans la Bible sont objectives et fiables pour connaître la majesté de Dieu et le salût par son Fils Jésus.

      Ça ne veut pas dire qu’on ne peux pas méditer intérieurement ces paroles. Mais seuls les textes bibliques mémorisés sont paroles de Dieu. Et c’est bien de ça dont parle David dans le Psaume 119. C’est une méditation objective sur la loi de Dieu (cf. aussi Josué 1.8), pas une méditation subjective.

      Ta conception des choses est plutôt mystique. Dans ton commentaire, tu sembles dire que tu pourrais concevoir la vie chrétienne même si toutes les Bibles du monde étaient détruites. Je pense que tu te trompes sérieusement. Il n’y aurait plus aucune connaissance objective de Dieu, de Jésus, du Saint-Esprit, ni de quoi que ce soit d’autre utile à notre salût. Et tu n’aurais jamais entendu parler de Jésus. Et tu serais donc privée de « LA parole de Dieu », contrairement à ce que tu dis.

      Penser pouvoir discerner des paroles de Dieu nouvelles données directement à la personne, c’est pas juste mal comprendre ce qu’enseigne la Bible. C’est aussi se méprendre sur la condition du cœur humain. Il est tortueux. La Bible avertit du danger de ta pensée. Regarde par exemple comment 2 Timothée 4.1-4 contraste la prédication de la parole (dans le contexte de 2Tim 3.16-17) avec les gens qui veulent entendre que des prédicateurs qui prêchent selon leurs propres désirs:

      Je t’adjure, devant Dieu et devant le Christ-Jésus qui doit juger les vivants et les morts, et au nom de son avènement et de son royaume, prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, convaincs, reprends, exhorte, avec toute patience et en instruisant. Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine; mais au gré de leurs propres désirs, avec la démangeaison d’écouter, ils se donneront maîtres sur maîtres; ils détourneront leurs oreilles de la vérité et se tourneront vers les fables.

      C’est aussi se méprendre sur la réalité du terrain. Comment nourrir et protéger une Église locale, quand tout le monde peut avoir une parole du Seigneur? Au final, soit tout se vaut et l’Église va droit dans le mur. Soit la Bible est la seule autorité infaillable de connaissance de Dieu et tout doit être évalué à sa lumière. Si tu es d’accord avec cette dernière phrase, peut-être que je comprends alors ce que tu veux dire par des paroles directes de Dieu. Tous ceux qui sont chrétiens on le Saint-Esprit. Et il peut nous guider, instruire, « inspirer ». Mais si c’est vraiment du Saint-Esprit que vient cette pensée, ça sera en accord avec la Bible (livre qui l’Esprit à inspiré). Toutes mes pensées doivent donc être soumises et examinées à la lumière de la Bible.

      Si le sujet t’intéresse (et si la perspective protestante t’intéresse) je te conseille deux pistes pour aller plus loin:
      1. Le petit livre de Dominique Angers La méditation biblique à l’ère du numérique éclaire bien la différence entre la méditation chrétienne et les autres formes. Voir par exemple une citation du livre ici à propos du bouddhisme. Et ma recension ici.
      2. Encore mieux si tu es un peu plus studieuse, commence avec le petit chapitre 2 de la Théologie systématique de Wayne Grudem. Le chapitre est intitulé: La parole de Dieu. Il fait justement certaines distinctions que tu fais, puis défend la saine doctrine.

      Je suis curieux: es-tu membre d’une Église locale? Est-ce qu’elle adhère à ta vision des Écritures? Je ne connais aucune église protestante évangélique qui défend une telle croyance. C’est absolument contraire à la Réforme d’ailleurs.

  3. Je suis d’accord avec tout ce que tu dis, concernant la fiabilité de la Bible, et le fait que sans elle, il est très difficile d’enseigner et de se mettre d’accord, d’être unis sur une même théologie. Les choses de Dieu nous dépassent tellement qu’il nous faut un terrain sûr, et la Bible le permet. Je ne dis pas que tout se vaut, ni que toutes les paroles que je m’inventent sont paroles divines, seulement les réelles paroles de Dieu. Et que ces paroles peuvent exister parce qu’il est un Dieu vivant. Et je suis aussi d’accord que ça sera parfaitement en accord avec ce que dit la Bible, parce que ce sera du même Dieu dont il est question (même si au prime abord, ça peut paraître contradictoire avec un verset, cela s’accordera forcément avec tout le plan de Dieu). Je disais simplement que Dieu pouvait dire des choses nouvelles, pas qu’il allait changer et devenir tout à coup un manchot à trois pattes parce qu’il semblerait qu’un prophète quelque part le déclare. Tu as compris beaucoup de choses que je n’ai pas pensé à partir de ce que j’ai dis, mais sans considérer strictement de quoi je parle… C’est la difficulté de la communication ! Désolée.
    Je ne remettais donc pas en cause le contenu de ton post, mais simplement l’appellation de la Bible comme étant LA parole de Dieu. C’est donc une petite nuance (mais qui change des choses dans notre vie quotidienne), pas une contestation de la Bible comme faisant autorité, mais pour remettre en avant son auteur comme étant l’autorité suprême. (et sans l’objet Bible, Jésus peut se révéler parce que ma bouche peut continuer à parler de lui ! et qu’il est même capable de se révéler tout seul comme un grand.) Et oui, pour répondre à ta question, je vais dans une église protestante évangélique locale, mais qu’il ne faut pas la confondre avec ma personne 🙂 Nuance, nuance !
    Merci pour tes liens et bonne continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Formations gratuites:
Découvrez nos formations gratuites sur l'évangélisation

Des conseils et outils pour partager votre foi simplement!
JE M'INCRIS  CES FORMATIONS GRATUITES
close-link
Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image