Comment C.S. Lewis m’inspire à écrire

Je me plonge dans les écrits de C.S. Lewis, depuis quelques semaines, dès que je trouve une minute. Mais ouvrir un de ses livres et comparer son style au mien, c’est un peu la différence entre un coucher du soleil et une photo. Et encore, c’est sans doute faire un compliment à la photo.

Je suis étonné par la capacité de Lewis à manier l’illustration. Il est tellement fin, qu’on ne l’aperçoit pas. Ça m’a parlé. J’ai tendance à écrire des phrases qui empilent les adjectifs, Lewis, lui, empile les images. Si je voulais souligner l’importance de faire confiance à Dieu, j’écris: « Il faut une foi pure, solide, à toute épreuve. » Lewis dirait plutôt: ayons une foi comme celle d’un enfant qui sait que sa maman s’occupera de lui.

Cet article est le troisième dans une série: Les 50 ans de C.S. Lewis.

Articles trouvés pour approfondir le sujet:

Reçois la Bible sans numérotation de versets et chapitres!

Un cadeau créé par l'équipe TPSG avec la traduction Segond 1910!

Zéro spam. Promis! Powered by ConvertKit

Stéphane Kapitaniuk

Disciple de Jésus. Mari de Hanna. Papa de Noah (5 ans), Théa (bébé) et de 3 enfants repris dans le ventre de leur maman. Stéphane est un pasteur diplômé de l’Institut biblique de Genève. Il est le co-fondateur et directeur de ToutPourSaGloire.com. Après 6 ans de ministère pastoral, Stéphane est retourné à un autre de ses amours: les livres. Il est le responsable communication pour BLF Éditions, un éditeur évangélique. Avec son épouse, il a aussi fondé ChezCarpus.com, la première librairie chrétienne de livres d'occasion. Il est aussi le créateur de plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).

https://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser

>