Libération enquête sur la plus grande église « évangélique » de France

7000 membres dans une église « évangélique »? Libération publie une double page sur la plus grande église « évangélique » de France: Charisma. Oui, les guillemets sont importants sur le mot « évangélique ». Je vous laisse le soin de lire l’article très complet et de vous faire votre propre avis.

Pour ma part, je fais confiance au CNEF et à Daniel Liechti en particulier:

Daniel Liechti, le vice-président du Cnef, n’apprécie guère Charisma. Il dénonce même une «arnaque spirituelle». Charisma s’inscrit dans le courant de la théologie de la prospérité. Née aux Etats-Unis dans les années 70, elle a fait florès en Afrique et en Amérique latine auprès de populations le plus souvent défavorisées. Pour ses détracteurs, c’est une sorte d’hérésie.

Que dit la théologie de la prospérité ? Que si l’on conforme sa vie réellement à la loi de Dieu, on obtient la prospérité matérielle et la santé. «C’est très culpabilisant, explique Daniel Liechti. En gros, si vous êtes malade ou pauvre, c’est que vous n’êtes pas suffisamment bon croyant.» Les reproches du responsable du Cnef portent également sur le fonctionnement. «Il n’y aurait pas de Charisma sans Nuno Pedro», poursuit-il.

NOTE: Je ne comprends pas la réplique de Sébastien Fath qui est rapportée par la journaliste Bernadette Sauvaget:

Moins sévère, Sébastien Fath estime, lui, que «les fidèles ne sont pas dupes».«Il y a beaucoup de mouvements dans les Eglises évangéliques. S’ils ne trouvent pas ce qu’ils en attendent, les fidèles vont ailleurs», explique-t-il. La concurrence, comme instance de régulation ? Charisma dispose d’une bonne longueur d’avance sur les autres. La gamme de services est étendue. A la fin du culte, le site prend des allures de kermesse. La librairie ne désemplit pas. Les DVD audio de la prédication de Nuno Pedro y sont vendus 6,50 euros pièce. On peut s’abonner au tarif de 405 euros et recevoir 50 DVD. Avec facilité de paiement : 67,50 euros par mois. Il y a la queue aux caisses.

Je ne vois pas en quoi Fath et Liechti se contredisent. Une église qui prêche un faux évangile (dans le cas présent l’évangile de la prospérité), n’est pas forcément en train de flouer ses fidèles. En quoi donc est-il intéressant de préciser que « les fidèles ne sont pas dupes »? Faut-il comprendre que Fath ne pense pas que l’église prêche un faux évangile? A mon sens, il se réfère plutôt à l’expression de Liechti: « arnaque spirituelle ». Mais si elle est spirituelle cette arnaque, on ne parle pas forcément de finances, mais d’un faux-évangile: la théologie de la prospérité.

Lisez l’article complet dans Libération (gratuitement disponible en ligne).

MA: Sébastien Fath

Reçois la Bible sans numérotation de versets et chapitres!

Un cadeau créé par l'équipe TPSG avec la traduction Segond 1910!

Zéro spam. Promis! Powered by ConvertKit

Stéphane Kapitaniuk

Disciple de Jésus. Mari de Hanna. Papa de Noah (5 ans), Théa (bébé) et de 3 enfants repris dans le ventre de leur maman. Stéphane est un pasteur diplômé de l’Institut biblique de Genève. Il est le co-fondateur et directeur de ToutPourSaGloire.com. Après 6 ans de ministère pastoral, Stéphane est retourné à un autre de ses amours: les livres. Il est le responsable communication pour BLF Éditions, un éditeur évangélique. Avec son épouse, il a aussi fondé ChezCarpus.com, la première librairie chrétienne de livres d'occasion. Il est aussi le créateur de plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).

https://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser

>