Que lis-tu Florent Varak?

Florent Varak est pasteur, auteur de nombreux livres dont le Manuel du prédicateurL’Évangile et le citoyen et la ressource d’évangélisation produite en co-édition avec TPSG: La grande histoire de la Bible. Florent est aussi conférencier, et professeur d’homilétique à l’Institut Biblique de Genève. Il est le directeur international du développement des Églises au sein de la mission Encompass liée aux Églises Charis France. Il est marié avec Lori et ont trois enfants adultes et mariés ainsi que quatre petits-enfants. Depuis quelques années, Florent a également rejoint l’équipe des blogueurs du site TPSG et anime le podcast « Un pasteur vous répond« .

Que lis-tu en ce moment?

Pour le plaisir, je lis Pierre Clostermann, Le Grand Cirque 2000 (Flammarion, 2001). Une autobiographie de ce grand aviateur français qui raconte sa participation aux combats aériens de la Seconde Guerre Mondiale. C’est saisissant: le courage, la détermination de ces pilotes, qui nous a permis de jouir de la liberté…

Je lis également, mais à petite dose chaque fois, André Pichot, La société pure, de Darwin à Hitler (Flammarion, 2000). Un ouvrage spectaculaire d’un épistémologue, historien des sciences, qui dévoile l’instrumentalisation terrifiante du darwinisme par les politiques du 19e et 20e siècle. Cette fausse science du « darwinisme social » a gangrené les rapports humains et engendré les luttes sanglantes du siècle passé. Un livre dense, gênant, qui nous rappelle que les idées ont des conséquences. Ce que nous disons de l’Homme et de son origine oriente forcément ce que nous faisons de lui…

Je viens de terminer Leslie Vernick, Les relations destructrices (Impact 2020). Un ouvrage dédié aux abus émotionnels et aux relations malsaines. Cette auteure éclaire à merveille les leviers qu’utilisent les personnes manipulatrices. Un dévoilement utile, autant pour la vie quotidienne que pour le ministère d’accompagnement. 

Enfin, à petite dose parce que c’est chaque fois d’une douceur bienfaisante et que je veux en prolonger le plaisir, Dane Ortlund, Gentle and Lowly: The Heart of Christ for Sunners and Sufferers (Crossway 2020). La gentillesse, la patience et l’amour du Christ y sont dépeints avec tant d’émotions que cela touche mon âme. Je crois qu’il sortira en français bientôt. Bel ouvrage.

As-tu une pile de livres “en attente de lecture” chez toi? Si oui peux-tu nus dire lesquels?

Toujours!

Richard E. Nisbett, The Geography of Thought: How Asians and Westerners Think Differently and Why (Nicholas Brealey, 2011). Un collègue m’a dit que c’était brillant. En effet, la perception du monde varie tellement d’un pays ou d’une culture à l’autre. Pour ma part, je veux mieux comprendre ce monde.

Gary Thomas, Cherish: The One Word That Changes Everything for Your Marriage (Zondervan 2017). J’essaie de lire un livre par an sur le couple. Malheureusement, celui-ci est dans mon Kindle depuis quelques temps, mais je ne l’ai pas encore commencé.

Enfin, un ami m’a offert Vassili Peskov, Ermites dans la taïga (Actes Sud 1992) sur un groupe d’individus qui a vécu retiré du monde et de la civilisation et retrouvés en 1938. Ce sera pendant les vacances.

D’autres attendent encore… Lovelace et Keller, Dynamics of Spiritual Life: An Evangelical Theology of Renewal (IVP Academic, 2020). Également, Bernard Cottret, Histoire de la Réforme protestante (Tempus Perrin, 2010), car j’ai envie de renouveler mes souvenirs sur cette période…

Je compte bien en profiter pendant ces mois d’hiver…

Quels sont les livres que tu relis souvent et pourquoi?

Je relis surtout les livres qui m’aident dans ma marche chrétienne. Le livre de John Owen, La mortification du péché est probablement le livre sur lequel je reviens le plus — j’ai hélas besoin de cette exhortation récurrente dans ma vie! Je relis également de temps en temps Keller, Les idoles du cœur (Editions CLE, 2012).

Enfin, je relis régulièrement, par chapitre, le livre de Mark Jones, Connaître Christ (La Rochelle, 2018). Un excellent rappel de la doctrine de Christ, qui conduit à la louange et l’adoration.

Quels sont les livres qui t’ont le plus influencé en tant que jeune chrétien?

Au début de ma vie chrétienne (tout juste 18 ans, sans aucune connaissance biblique…), les livres qui m’ont le plus influencé étaient des biographies: Hudson Taylor, Richard Wurmbrandt, Frère André… Ils m’ont propulsé dans le désir que ma vie compte pour Christ.

Après, certains livres ont eu un grand impact au-delà de leur contenu. Entre autres, la lecture de René Pache, Le Retour de Jésus-Christ m’a appris que Dieu règne et régnera sur l’Histoire, dont il conduit l’achèvement. Egalement, le livre de Robert Schroeder, Le Messie de la Bible qui m’a appris la solidité de la Bible parce que justement, Dieu annonçait d’avance la réalisation de son plan de salut. Venant d’une famille juive (par mon père), c’était aussi très encourageant de voir la précision du plan de Dieu.

Quelles biographies (et auto-biographies) ont particulièrement marqué ta vie? Et pourquoi?

Je viens d’y répondre dans la question précédente! Je pense que ce qui m’a plu dans ces récits, c’est l’intensité de la consécration de ces gens. Ils ont su tenir jusqu’au bout, être utiles, même dans l’adversité. Il y avait quelque chose de noble, de combatif, de grandiose, et cela m’a touché. En effet, le drame de la rédemption peut se tresser à nos vies pour qu’à notre (petite) manière, la vie de ceux qui nous entourent en soit impactée.

Quels sont tes romans préférés?

Je suis un fan des romans de John Grisham. Les intrigues, développées dans le monde du droit, touchant des personnages auxquels on s’attache facilement, font de ses livres des véritables « pièges à temps »!

Aussi, Joël Rosenberg est un auteur (Juif messianique) de thrillers géopolitiques que je trouve palpitants.

Le problème, c’est que j’ai de la peine à sortir de ces livres lorsque je les ai commencés. Donc, je m’impose de ne les commencer que quand je suis en vacances, et que ma femme m’y autorise. Dernièrement, j’ai lu un roman de Rosenberg: je l’ai commencé un dimanche après-midi pour le finir le lendemain. Je n’étais pas trop sociable…

Voilà. C’est du chewing-gum pour la pensée, et parfois, c’est exactement ce dont on a besoin!

Tu es l’auteur de 10 livres. Pourrais-tu rapidement nous raconter pourquoi tu en es venu à écrire chaque livre? (Tu peux aussi nous teaser les livres que tu écris!) 

Je ne pensais pas que j’écrirais un jour. Après ma conversion (venant du New Age), j’ai proposé d’écrire un tract pour parler de la réincarnation. Henry Bryant, des Editions CLE, m’a plutôt encouragé à écrire un petit livre. C’est ainsi que ça a commencé:

La réincarnation (Editions CLE, 1992) aborde les « preuves » souvent avancées pour montrer que la réincarnation est une réalité. Un livre pour les non chrétiens.

La foi charismatique (Éditions CLE, 1994). A cette époque les Églises évangéliques se divisaient violemment sur le parler en langues. Clé m’avait demandé de montrer que l’on pouvait être des chrétiens amoureux du Seigneur sans nécessairement parler en langues! Le livre a fait quelques remous. Aujourd’hui, je suis heureux que les choses soient plus paisibles.

Depuis, j’ai participé au livre de George Winston, Les dons de l’Esprit: Entre charismanie et charisphobie (Maison de la Bible 2019), avec mon ami le théologien Robin Reeve.

Le mariage de Jésus (Editions CLE, 2006). Un livre pour ceux qui ont été happés par le Da Vinci Code. C’est un livre qui présente l’Évangile tout en répondant aux arguments du livre, du film, et de l’ouvrage qui a précédé cette folie: L’énigme sacrée de Baigent et Leigh.

L’Évangile et le citoyen (Editions CLE, 2015), écrit avec Philippe Viguier. Surpris par le positionnement de pasteurs lors des élections présidentielles, les anciens m’avaient demandé de prêcher sur la question des rapports entre l’Église et l’Etat. Ainsi, Philippe et moi avons transformé ces messages en livre.

2012, la fin (Editions CLE, 2012). Un ouvrage collectif sur la prédiction de la fin du monde pour 2012 (manifestement erronée!). Néanmoins, d’excellents articles demeurent pertinents pour ceux et celles qui pensent faire de la futurologie… 

Merci la Bible (Editions CLE, 2017). Un ouvrage collectif qui rappelle les contributions positives de la Bible à la société. Un beau livre d’évangélisation en fait.

La Grande Histoire (BLF, 2018). Un petit parcours découverte pour permettre à nos amis non chrétiens de se représenter le récit que contient la Bible. Des textes, des questions, ou outil idéal pour une interaction conviviale pour découvrir l’Évangile.

La réconciliation (Editions CLE 2019). Un ouvrage collectif qui présente l’Évangile pour un monde animiste centré sur l’axe peur-puissance. Réalisé dans le contexte de nos Églises en Afrique francophone.

Le manuel du prédicateur (Editions CLE, 2017). Après 20 années d’enseignement de la prédication, j’ai mis en forme tout ce que j’avais appris pour proposer une méthode afin de passer du texte au message. Philippe Viguier m’a aidé, ainsi que Franck Segonne, pour apporter des éléments en fonction de leur expertise

Reçois la Bible sans numérotation de versets et chapitres!

Un cadeau créé par l'équipe TPSG avec la traduction Segond 1910!

Zéro spam. Promis! Powered by ConvertKit

Stéphane Kapitaniuk

Disciple de Jésus. Mari de Hanna. Papa de Noah (7 ans), Théa (2 ans) et de 3 enfants repris dans le ventre de leur maman. Pasteur de formation et co-fondateur de ToutPourSaGloire.com. Depuis 2021, je suis le directeur général de BLF Éditions. J'aime bien lancer de nouvelles initiatives. Découvrez BLFKids.com, un projet spécial parents, ainsi que BLFAudio.com, la première librairie chrétienne de livres audio. J'ai aussi fondé avec Hanna ChezCarpus.com, la première librairie chrétienne de livres d'occasion. Je propose aussi plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).

https://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser

>