3 conseils pour une pratique plus biblique du baptême

Beaucoup espèrent écrire LE livre référence sur le sujet qu’ils traitent. G.R. Beasley-Murray, lui, a réussi. Il a écrit en 1962 Baptism in the New Testament, une défense du baptême de croyants (aussi appelé credobaptisme) et ses arguments font référence encore aujourd’hui. J’ai été frappé dans sa conclusion par 3 conseils qu’il donne pour une pratique plus biblique du baptême. Je les résume dans cet article.

Son livre est moins connu en France, probablement en partie parce que la quasi totalité des églises évangéliques adhèrent déjà à ses thèses alors qu’en anglophonie où les pedobaptistes (baptiseurs de nourrissons) sont nombreux, les débats sont constants et son livre très important.

Dans sa conclusion, Beasley-Murray offre 3 conseils aux « baptistes » (tous ceux qui, comme lui, croient que le baptême de croyants est le seul vrai baptême). Il nous exhorte à pratiquer un baptême toujours plus en phase avec la révélation écrite de Dieu. 50 ans plus tard, ses 3 exhortations sont toujours aussi pertinentes, je les ai donc résumées ici:

  1. “S’efforcer de faire du baptême une partie intégrante de l’Évangile.” On doit évidemment prêcher les actes rédempteurs de Dieu en Jésus. Mais Pierre, le jour de la Pentecôte, appelle ses auditeurs, non pas à se repentir et à croire, mais à se repentir et être baptisés (Ac 2.38). “Le baptême fait partie de la proclamation du Christ.”
  2. “S’efforcer de faire du baptême une partie intégrante de la conversion.” C’est la suite logique du point précédent. “Baptême et conversion sont inséparables; l’un exige l’autre, car aucun n’est complet sans l’autre.” Beasley-Murray ne s’oppose pas à la catéchèse pour les convertis. Mais au lieu d’une préparation au baptême qui met de la distance entre la conversion et le baptême, pourquoi ne pas envisager une formation de disciple après le baptême? “L’instruction des convertis, toujours nécessaire, n’a pas besoin d’entièrement précéder le baptême; une grande partie de la formation est plus pertinente après, et dans tous les cas, la formation ne devrait jamais cesser après le baptême.”
  3. “S’efforcer de faire du baptême une partie intégrante du devenir membre de l’Église locale. “En Grande-Bretagne, du moins, notre pratique baptismale a eu tendance à obscurcir le fait que le baptême du Nouveau Testament est à la fois au Christ et au Corps.” Beasley-Murray conseille, immédiatement après un baptême, de rappeler par la sainte Cène et/ou l’imposition des mains le fait que le baptisé entre désormais dans la communauté locale des disciples de Jésus.

Toutes les citations sont tirées de G.R. Beasley-Murray, Baptism in the New Testament, pages 393–395 (qui constitue sa conclusion de la section intitulée: “Postscript: Baptismal Reform and Inter-Church Relationships”, p.387–395)

Reçois la Bible sans numérotation de versets et chapitres!

Un cadeau créé par l'équipe TPSG avec la traduction Segond 1910!

Zéro spam. Promis! Powered by ConvertKit

Stéphane Kapitaniuk

Je suis un disciple de Jésus. Mari de Hanna. Papa de Noah (7 ans), Théa (2 ans), Marie (bébé) et de 3 enfants repris dans le ventre de leur maman. Directeur général de BLF Éditions depuis 2021, après des études de théologie et 6 années de ministère pastoral. J'aime bien lancer de nouvelles initiatives. Découvrez BLFKids.com, un projet spécial parents, ainsi que BLFAudio.com, la première librairie chrétienne de livres audio. J'ai aussi fondé avec Hanna ChezCarpus.com, la première librairie chrétienne de livres d'occasion. Je propose aussi plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).

https://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser