LIVRE Le projet bienveillant de Dieu pour elle et pour lui

Il y a peu de sujets aussi chauds que les ministères féminins dans l’Église. Le sujet est débattu dans des centaines d’Églises et plus ou moins toutes les unions d’Églises. Beaucoup semblent être en train de choisir de quitter la position historique sur la question et adoptent des interprétations plus en phase avec notre culture. Il faut dire que la pression est énorme. Faites entrer Claire Smith, un docteur en Nouveau Testament, qui propose au contraire de revenir chapitre par chapitre aux textes bibliques principaux dans le débat sur les ministères féminins et de les interpréter dans leur sens naturel. Recension du livre Le projet bienveillant de Dieu pour elle et lui:

Résumé du livre:

0096.ipLe livre est principalement consacré à l’étude des textes bibliques principaux sur le sujet des rôles de l’homme et de la femme dans l’Église (première partie) et dans le couple (deuxième partie). L’auteur explique son but:

[Ce] livre ne vise pas à défendre une position ou une autre dans un domaine précis comme l’ordination des femmes, les ministères féminins ou tel modèle actuel du mariage. J’aborderai ces questions, bien évidemment, mais elles ne reflètent pas ma préoccupation première. Mon objectif principal est d’étudier les passages bibliques qui devraient être déterminants dans ces débats. (13)

Structure originale

Un point d’intérêt du livre est sa structure par texte biblique plutôt que par thématique. La Bible et le sens du texte est beaucoup plus mis en valeur dans ce format.

En guise d’intro, Claire Smith commence par un survol historique rapide des trois vagues du féminisme (chap 1). Elle souligne autant les apports positives et négatifs du féminisme. Notamment, elle remarque que le féminisme est partout et qu’on ne peut pas empêcher d’en être influencé quand on vient à la Bible:

Étant donné le caractère complexe et omniprésent du féminisme, et l’impact immense qu’il a eu sur nous tous, on ne s’étonne pas qu’il faille travailler dur pour comprendre et accepter les desseins de Dieu pour les hommes et les femmes. C’est comme si l’on essayait de lire un livre sérieux alors que le téléviseur est allumé. Il y a tout simplement trop de bruit pour que nous entendions clairement ce que Dieu dit, du bruit à la fois culturel et personnel. (21)

Première partie: Dans l’Église

On arrive ensuite à la première partie du livre où en trois chapitres, Claire Smith traite trois textes bibliques (1 Ti 2; 1 Co 11; 1 Co 14) sur les relations hommes-femmes dans l’Église. Chaque fois, l’auteur propose son interprétation du texte biblique en nous invitant à creuser avec elle, après quoi elle résume brièvement d’autres interprétations et montre pourquoi elles ne sont pas bonnes.

Deuxième partie: Dans le couple

La deuxième partie du livre est sur les rôles homme-femme dans le couple. Elle interprète successivement Ephésiens 5, 1 Pierre 3 et Genèse 1–3 (chap 5–7). Après quoi elle aborde la violence conjugale: “l’ultime déformation” du projet bienveillant de Dieu (chap 8) et termine avec l’exégèse de Proverbes 31 (chap 9, un chapitre à la conclusion bien remuante). Enfin, le chapitre 10 est la conclusion du livre où après avoir regardé ce que le texte biblique enseigne, l’auteur regarde si les données bibliques peuvent être mises en pratique aujourd’hui dans nos Églises. Elle explique aussi son parcours de féministe et quels sont les facteurs principaux qui l’ont amené à adopter une perspective classique (ou historique) sur les ministères féminins.

Le livre est-il convaincant?

Les positions sont dans l’ensemble claires, solides et attirantes. Claire Smith défend une position historique et favorise presque toujours le sens naturel du texte, tout en sachant d’où nous venons et la culture qui est la nôtre.

Smith base rarement ses positions sur des preuves extra-bibliques et c’est vraiment le fort du livre, parce que les deux camps arrivent à trouver tout et son contraire dans l’archéologie (ou du moins, on en a parfois l’impression). Juste sur 1 Co 11 et le voile, son argument semble se reposer beaucoup sur une découverte archéologique pour dire que le voile n’est plus nécessaire. Son application du texte était nouvelle pour moi (et intéressante), mais je suis plus réservé sur l’argumentation basée sur la découverte.

L’auteur fait aussi un plaidoyer convaincant que vivre ce que Dieu enseigne, même quand ça va contre la culture ambiante, est ce qui à terme est ce qu’il y a de meilleur pour chaque être humain, chaque couple, chaque Église et chaque culture.

Malheureusement, je me demande combien seront réellement convaincus par le livre. Beaucoup on déjà un avis tranché avant de venir au sujet et la lecture naturelle du texte biblique leur semblera une impossibilité. Tellement du débat semble ce jouer à un autre niveau et on vient ensuite faire dire à la Bible ce qu’on veut.

Je suis convaincu que la position historique est bien défendue par Claire Smith et, malgré ce que certaines mauvaises langues diront (véridique!), je ne le dis pas parce que c’est une femme qui défend la position à laquelle j’adhère, mais parce que Claire Smith écrit de façon claire, positive et convaincante, tout en interprétant le texte avec une humilité et une crainte respectueuse devant le Dieu qui a imaginé ce projet bienveillant.

En bref: points positifs du livre

• L’auteur a un doctorat en Nouveau Testament et concentre l’essentiel du livre aux textes bibliques eux mêmes. C’est le cœur du sujet, le nœud du problème.

• Parce que le livre est si simplement découpé, on pourra facilement y venir pour étudier juste le sujet qui nous intéresse. Chaque chapitre traite un texte biblique bien précis.

• Livre simple a lire qui fait un bon effort de vulgarisation. Chaque chapitre a aussi des applications claires pour nous aujourd’hui.

• Claire Smith a un ton chaleureux et une attitude très positive à la fois envers ceux qui ne sont pas d’accord avec elle, mais aussi envers le texte biblique. Elle refuse la catégorie artificielle “texte trop difficile” par laquelle beaucoup de chrétiens rangent les textes bibliques dans un tiroir. Elle les prend un à un pour les interpréter dans leur contexte naturel.

• C’est un sujet chaud et ultra à propos. Partout dans les Églises françaises, le sujet est remis sur la table. Toutes les unions semblent être en train de débattre le sujet et beaucoup semblent céder à la pression de la culture.

En bref: limites du livre

• Ce serait sympa d’avoir plus de références aux ouvrages qu’elle a utilisé dans ses recherches. par exemple, elle dit que “le débat sur la nature de la prophétie est presque aussi enflammé et cause de divisions que celui qui a trait au sens du mot ”tête/chef ». (p.69) J’aurais apprécié qu’elle nous cite les quelques ouvrages clés de chaque côté des deux débats. Mais comme le livre a d’abord été donné dans des conférences, on comprend le côté vulgarisateur (qu’on apprécie!).

• Les notes (de bas de page) sont en fin de livre, c’est vraiment dommage pour ce livre. On est constamment entrain d’y retourner pour comprendre les nuances, les traductions utilisées et surtout vérifier ses sources. Parce que dans ce sujet les sources, c’est important!

• Couverture terrible, qui ne donne pas envie de lire. On dirait un livre de psychologie.

Conclusion

Le projet bienveillant de Dieu pour elle et lui est un bon petit livre. Je suis heureux qu’une telle perspective ait été publié en langue française. Je remercie l’éditeur de me l’avoir envoyé en service presse[1]. Je conseille ce livre à ceux qui souhaitent lire une introduction sur le sujet[2] . Il est clair, concis, courageux, avec des interprétations humbles et pleines de bon sens. Ceux qui n’en sont pas à leur premier livre sur le sujet le trouveront moins utile, surtout parce que l’auteur ne présente que très superficiellement les positions défendues par les autres exégètes. Le point fort du livre est son accent sur le texte biblique et son exégèse simple et naturelle sur un ton positif et conciliant.


  1. Les livres que nous recevons en service presse ne nous engagent pas à être favorables à l’ouvrage dans notre recension.  ↩
  2. Si vous lisez l’anglais et cherchez une introduction au sujet, je vous conseille plutôt le livre Two views on women in ministry, qui présente en réalité 4 perspectives. Comme ils citent beaucoup plus leurs sources, si vous comptez étudier en profondeur le sujet, c’est une meilleure porte d’entrée. Mais ça peut aussi être un peu déroutant de voir combien chacun semble convaincu de son truc tout en contredisant les autres. Bon, il y a quand un des quatre chercheurs qui est beaucoup moins crédible que les autres dans les échanges… mais je n’en dis pas plus!  ↩

Reçois la Bible sans numérotation de versets et chapitres!

Un cadeau créé par l'équipe TPSG avec la traduction Segond 1910!

Zéro spam. Promis! Powered by ConvertKit

Stéphane Kapitaniuk

Je suis un disciple de Jésus. Mari de Hanna. Papa de Noah (7 ans), Théa (2 ans) et de 3 enfants repris dans le ventre de leur maman. Directeur général de BLF Éditions depuis 2021, après des études de théologie et 6 années de ministère pastoral. J'aime bien lancer de nouvelles initiatives. Découvrez BLFKids.com, un projet spécial parents, ainsi que BLFAudio.com, la première librairie chrétienne de livres audio. J'ai aussi fondé avec Hanna ChezCarpus.com, la première librairie chrétienne de livres d'occasion. Je propose aussi plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).

https://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser

>