Quand la Bible Semeur cherche à trop expliquer

On connaît tous le récit des 10 plaies d’Égypte. Ce sont les 10 fléaux envoyés par Dieu sur le Pharaon et toute la nation. Dans ma lecture je suis tombé sur une note dans la Bible Semeur (pas la Bible d’étude Semeur, juste les notes de la version de base) qui m’a fait bondir.

Il s’agissait d’une note explicative pour la neuvième plaie dans Exode 10:21: l’obscurité.

«Après l’équinoxe de printemps, le vent d’ouest, qui domine en Égypte pendant près de deux mois, amène souvent du sable qui voile le soleil. Ici le phénomène a du être particulièrement accentué.»

Il ne faut pas être grand théologien pour voir les erreurs derrière une telle note. Voici quelqu’uns des problèmes de cette note:

  1. Expliquer l’obscurité en plein jour par une tempête de sable qui voilerait le soleil ne solutionne rien. Car a.) Exode 10:23 dit: « Par contre, il y avait de la lumière dans les lieux habités par les Israélites. » De plus b.) si ce n’était qu’un phénomène annuel « particulièrement accentué » Pharaon ne serait pas dupe. Il se souviendrait des années précédentes.
  2. La note offre une explication naturaliste d’un miracle. Je comprends que certains chercheurs souhaitent faire ça, mais alors pourquoi ne pas expliquer toutes les 10 plaies par des notes? Comment expliquent-ils l’eau du Nil qui se transforme en sang ou la mort de tous les premiers nés des égyptiens? Je leur souhaite au passage bon courage!
  3. La note n’a rien à faire dans une Bible « de base ». Ce n’est pas gênant qu’une Bible d’étude fournisse des explications possibles sur un miracle ou un passage difficile. Au contraire, on s’attend à ça. Mais une Bible avec uniquement le texte biblique doit se limiter à des variantes de traduction et peut-être quelques notes explicatives pour faciliter la compréhension du néophyte. Exode 10:21 ne requiert ni l’un, ni l’autre.

Il y probablement d’autres problèmes avec une telle note (ou la philosophie de traduction qui est derrière). Vous les voyez?

MAJ le 1/11/2011: Modification du titre de l’article qui était trop « provoque ». Ainsi qu’une phrase dépréciative sur la note.

Stéphane Kapitaniuk

Stéphane est un disciple de Jésus. Marié avec Hanna, ils sont parents du petit Noah et font partie d'une implantation d'Église à Pont de Chéruy, une ville à 30 minutes à l’Est de Lyon. Stéphane est diplômé de l’Institut biblique de Genève. Il est aussi le créateur de plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).

http://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image