Réviser un cliché: « Détester le péché, aimer le pécheur »

Mon premier livre s’appelait: « Dieu nous a donné un cerveau et 9 autres mythes évangéliques». Le livre n’a jamais été publié, parce que je ne l’ai jamais écrit. Mais il n’empêche que j’ai fait une liste de clichés que j’entendais dans mon milieu évangélique et que je voulais démasquer. « Il faut détester le péché, mais aimer le pécheur » n’était pas dans ma liste, mais il aurait très bien pu y figurer.

On trouve ce cliché sous différentes formes. Soit comme un descriptif de la personnalité de l’Éternel: « Dieu déteste le péché, mais aime le pécheur ». Ou alors, en cette période où certains homosexuels revendiquent le mariage comme un droit, le cliché est brandi comme un appel à une tolérance: « Il faut détester le péché, mais aimer le pécheur. »

Détester-péchéJ’étais surpris de voir les résultats d’une requête simple dans Google: « Détester le péché. » On ne trouve pas de site évangélique appelant à mettre à mort le péché qui vit en nous, à entrer en guerre contre nos désirs mauvais (par ex.: Ro 8.13 ou Col 3.5). Non, les 4 premiers résultats sont tous des formulations du cliché péché/pécheur (voir photo de droite).

Je ne vais pas détruire le cliché dans cet article, il sera trop court. Mais ce que je veux faire, c’est montrer avec juste quelques versets des Psaumes que c’est au mieux un cliché de dire que Dieu déteste le péché et aime le pécheur. C’est bien trop simpliste. Péchés et pécheurs se distinguent beaucoup moins facilement qu’on voudrait le croire. Les Psaumes utilisent des mots comme « haine » et « détester » pour décrire l’attitude de Dieu envers les pécheurs:

« Les insensés ne subsistent pas devant tes yeux; tu as de la haine pour tous ceux qui commettent l’injustice. » – Ps 5.6

« L’Éternel sonde le juste et le méchant; il déteste celui qui aime la violence. » – Ps 11.5

Est-ce qu’on tue un cliché avec deux versets? Probablement pas. Mais je pense que ça peut au moins nous rendre sensibles au besoin de toujours revenir à la Bible pour discerner la vérité.

Moi le premier, je suis coupable d’avoir utilisé ce cliché (et d’autres encore) dans mes prédications. Des phrases entendues chez d’autres et que je répète, mais que je n’ai pas fait passer au crible de ma lecture régulière de la Bible. Il y a d’ailleurs toute une collection de clichés sur l’amour de Dieu, qui dans sa grandeur et sa gloire, est un amour beaucoup plus complexe qu’on ne le pense.

Pour aller plus loin [ENG], je conseille l’excellent livre de Don Carson: The Difficult Doctrine of the Love of God (PDF gratuit ici)[La doctrine difficile de l’amour de Dieu].

MÀJ: Nous avons publié une synthèse en français du livre de Don Carson: LIVRE La doctrine difficile de l’amour de Dieu (Carson).

Et toi? As-tu des phrases clichés que tu utilisais? Comment t’es-tu rendu compte qu’elles n’étaient pas bibliques?

Pour aller plus loin:

NB: j’ai écrit cet article le 27 mars 2013. Je l’ai republié le 24 août 2019 pour une nouvelle génération de lecteurs.

Reçois la Bible sans numérotation de versets et chapitres!

Un cadeau créé par l'équipe TPSG avec la traduction Segond 1910!

Zéro spam. Promis! Powered by ConvertKit

Stéphane Kapitaniuk

Je suis un disciple de Jésus. Mari de Hanna. Papa de Noah (7 ans), Théa (2 ans), Marie (bébé) et de 3 enfants repris dans le ventre de leur maman. Directeur général de BLF Éditions depuis 2021, après des études de théologie et 6 années de ministère pastoral. J'aime bien lancer de nouvelles initiatives. Découvrez BLFKids.com, un projet spécial parents, ainsi que BLFAudio.com, la première librairie chrétienne de livres audio. J'ai aussi fondé avec Hanna ChezCarpus.com, la première librairie chrétienne de livres d'occasion. Je propose aussi plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).

https://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser