Spurgeon et l’illusion du libre arbitre

 

Charles Spurgeon:

Votre nature a été détraquée, et votre volonté, parmi d’autres choses, s’est complètement détournée de Dieu. La meilleure preuve de la réalité de mes propos tient dans le fait que vous n’avez jamais rencontré de chrétien authentique qui vous dise être venu à Christ sans que Christ ne soit d’abord venu à lui.tumblr_inline_mjp2c928X61qz4rgp.jpg

Vous avez entendu un grand nombre de sermons faisant appel au libre arbitre, j’en suis sûr, mais jamais une seule prière qui se repose sur cette base. En effet, les chrétiens authentiques se ressemblent tous quand ils prient, en parole, en acte, et en esprit. Un adepte du libre arbitre à genoux prie exactement comme celui qui n’y croit pas. Il ne peut pas prier au sujet de ce libre arbitre, car ce dernier n’a aucune place dans la prière. Imaginez un homme qui prierait ainsi:

« Seigneur je te remercie de ne pas m’avoir fait comme ces adversaires présomptueux. Seigneur je suis né avec un merveilleux libre arbitre, avec la force de me tourner de moi-même vers toi. J’ai fait progresser la grâce que tu m’as donnée. Si tout le monde avait fait comme moi avec cette grâce, ils seraient peut-être tous sauvés.
Seigneur, je sais que tu ne forces pas notre volonté si nous ne voulons pas de nous-mêmes. Tu accordes ta grâce à tout le monde, et certains n’en font rien de bon, mais je ne suis pas comme eux. Beaucoup iront en enfer, qui ont pourtant été racheté par le sang de Christ tout autant que je le suis. Ils ont reçu la même mesure d’Esprit-Saint, ils avaient une chance aussi bonne, et étaient aussi bénis que moi. Ce n’est pas ta grâce qui fit la différence; oui, je sais qu’elle a fait une grande part, mais c’est moi qui ai pris le tournant. Je me suis servi de ce que j’avais reçu, alors que d’autres n’en ont pas fait de même. C’est là que se trouve la différence entre eux et moi. »

Voilà une prière pour le diable, car personne d’autre ne peut offrir un tel blasphème.

Ah! Les chrétiens peuvent annoncer de fausses doctrines lorsqu’ils prêchent ou parlent entre eux, mais jamais lorsqu’ils viennent à prier. Les vérités sortent alors d’elles-mêmes, et ils ne peuvent les retenir. Si quelqu’un parle très calmement, il peut parler d’une manière très raffinée, mais lorsque le sujet agite ses lèvres, les vraies expressions de son terroir ressortent.

MA: GB

Reçois la Bible sans numérotation de versets et chapitres!

Un cadeau créé par l'équipe TPSG avec la traduction Segond 1910!

Zéro spam. Promis! Powered by ConvertKit

Stéphane Kapitaniuk

Disciple de Jésus. Mari de Hanna. Papa de Noah (6 ans), Théa (bébé) et de 3 enfants repris dans le ventre de leur maman. Stéphane est un pasteur diplômé de l’Institut biblique de Genève. Il est le co-fondateur de TPSG. Après 6 ans de ministère pastoral, Stéphane est devenu le responsable communication pour BLF Éditions, un éditeur évangélique. Il les a aidé à lancer BLFKids.com, un projet spécial parents, ainsi que BLFAudio.com, la première librairie chrétienne de livres audio. Avec son épouse, il a aussi fondé ChezCarpus.com, la première librairie chrétienne de livres d'occasion. Il est aussi le créateur de plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).

https://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser

  • David VINCENT dit :

    Bonjour Stéphane,

    Donc tu es calviniste ? Et tu crois à l’expiation limitée ?

    • Bonjour David,
      Je pense que ta question n’a pas lieu d’être. En tout cas, pas dans un commentaire sur une citation de Spurgeon (en plus une redirection vers le blog d’un autre). Et entre nous, tu as des sujets plus importants à étudier en ce moment que le Calvinisme.

  • philochristos dit :

    Bonsoir Stéphane,
    Je suis désolé que tu l’ait mal pris, je ne voulais pas te blesser. Je te demande pardon pour cela.

    J’avais vu le post de Guillaume apparaitre sur mon Facebook ce matin, et ensuite ton article est arrivé dans ma boite mail. J’ai été étonné que tu reprennes l’article. Comme en préambule Guillaume parle de sa position sur cette question, et que par ailleurs il avait déjà fait au début du blog un article sur l’expiation limitée, j’ai simplement posé cette question, à titre d’information.

    Bonne soirée,

  • Merci Stéphane pour tout ce que tu partages sur ton blogue. J’aime Spurgeon. Un homme dévoué à la cause de l’évangile. Et oui, l’évangile annonce que le salut est l’oeuvre de Dieu dans le coeur de ceux qui ont si besoin d’être rendus vivant, transformés et pardonnés. En considérant cela de cette façon, et malgré notre responsabilité de se repentir et de croire, il n’y a pas grand chose qui vienne de nous. Le salut vient de Dieu qui est l’auteur de la vie!
    Dans l’amour de Christ!

  • Charlotte dit :

    Je trouve cet article vraiment intéressant, et il illustre bien le principe de « l’appel irrésistible » de Dieu. Et je crois vraiment que « C’est par la grâce que [nous sommes] sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de [nous], c’est le don de Dieu » (Ephésiens 2:8). Mais comment concilier cela avec tout de même la responsabilité de l’homme ? (qui doit bien être présente, sinon il serait injuste que nous soyons mis en jugement pour quelque chose auquel nous ne pouvons strictement rien – en raccourci rapide).
    Auriez-vous des pistes de réflexion à ce sujet ?

  • Benjamin dit :

    Au secours, malheur à moi… Car j’ai eu ces pensées !!

  • >