Que lis-tu Thomas Koning?

J'aime savoir ce que les autres lisent et les livres qui ont marqué la vie de mes amis. C'est souvent comme ça que mes prochaines lectures se décident.

J’interviewe donc amis et pasteurs de francophonie pour découvrir les livres importants pour eux.

Pasteur depuis 20 ans, Thomas est marié à Mélanie et père de quatre enfants âgés de 5 à 13 ans. Il est actuellement pasteur de l’Église baptiste d’Albi (FEEBF). Il est passionné par la Parole de Dieu et par l’Église locale. Depuis cette année, il donne le cours de théologie biblique à l’Institut Biblique de Genève.

Que lis-tu en ce moment?

You can pray de Tim Chester (Ouvrage dispo ici en français), Transgenre de Vaughan Roberts, et Le Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien (volume 1: La communauté de l’Agneau).

As-tu une pile de livres « en attente de lecture » chez toi? Si oui, où et lesquels?

Oui, j’ai toujours une pile de livre en attente. Elle est dans mon bureau, à l’église. En fait, mon problème est que je commence plusieurs livres en même temps et que je ne suis pas suffisamment discipliné pour les lire l’un après l’autre. C’est parfois enrichissant de lire plusieurs livres en parallèle, mais pas toujours… mon but est donc d’essayer de les terminer l’un après l’autre.

Dans la file d’attente, il y a: Vous pouvez changer (traduction française de You can change) de Tim Chester et Delighting in the Trinity de Tim Chester également; Doux et humble de cœur de Dane Ortlund; Suicide assisté de Vaughan Roberts; Être membre d’une Église locale de Jonathan Leeman; The Imperfect Pastor de Zach Eswine (Crossway); Ce mariage éphémère et Jeûner de John Piper.

Génial. Perso j’ai beaucoup apprécié The Imperfect Pastor de Eswine. D’ailleurs, quels sont les livres que tu relis souvent et pourquoi?

Les livres que je consulte le plus au quotidien sont les commentaires bibliques en lien avec le livre biblique que je suis en train de prêcher (Esaïe en ce moment).

Ensuite, je reviens régulièrement vers deux séries de livres: la série 9Marks (publiée par les Éditions Cruciforme et E21) et la série « Gospel Centered… » (publiée par TheGoodBook et en cours de traduction chez BLF Éditions). Ce sont des livres simples, profonds et pratiques qui permettent de comprendre comment se construit concrètement un ministère centré sur la Bible et son cœur, l’Évangile.

Enfin, je relis aussi souvent des sections des ouvrages doctrinaux de référence, comme La doctrine du péché et de la rédemption ou La doctrine du Christ d’Henri Blocher qui me permettent d’approfondir à nouveau ou de réviser tel point de doctrine.

Quels sont les livres qui t’ont le plus influencé en tant que jeune chrétien?

D’abord Connaître Dieu de James Packer: la lecture n’en est pas forcément facile quand on est jeune, mais c’est tellement profond, tellement éclairant et tellement structurant pour un jeune chrétien!
Ensuite, Tactique du diable de C.S. Lewis qui décrit tellement bien la stratégie de l’Adversaire et oriente notre résistance à la tentation.

Vers la trentaine, j’ai été marqué par deux autres livres: Battles christian face de Vaughan Roberts et Jusques à quand? de Donald A. Carson.

Quelles biographies (et autobiographies) ont particulièrement marqué ta vie? Et pourquoi?

Je ne lis pas beaucoup de biographies en général – sûrement à tort.

Sans être vraiment une biographie, je dirais quand même Les Pensées de Blaise Pascal qui reflètent tellement ce à quoi Pascal pensait. Et il est toujours tellement pertinent sur plusieurs domaines, en particulier sur la condition humaine avec et sans Dieu, et sur la place du divertissement dans notre société.

Sinon, je me souviens avoir été marqué par la biographie de Hudson Taylor.

Quel est le livre que tu as le plus offert et pourquoi?

En dehors de la Bible, je ne sais pas trop… Je dirais Panorama de la Bible de Vaughan Roberts et Qu’est-ce que l’Évangile? de Greg Gilbert.

Quels sont tes romans préférés?

Quand j’ai aimé un auteur, j’ai tendance à lire beaucoup d’autres livres de lui. C’est le cas par exemple de Jean-Christophe Ruffin. J’ai énormément aimé Rouge BrésilL’Abyssin, Sauver Isaphan mais aussi Globalia et Le Parfum d’Adam.

Quel est le livre que tu as préféré ces 6 derniers mois?

You can pray de Tim Chester. Il est sorti en 2016 en français sous le titre Priez, c’est pourtant simple. Je ne suis pas fan de la traduction du titre, mais c’est super de l’avoir en français. Je suis toujours encouragé par Tim Chester qui montre si bien comment, dans tous les domaines, l’Évangile de Jésus-Christ change tout… à commencer par nous!

Quels sont tes sujets de prédilection? Pour chacun de ces domaines, quel est le premier livre à lire?

Mes trois sujets de prédilection sont la prédication, la théologie biblique et la formation dans le cadre d’une Église locale.

Pour la prédication, le premier livre à lire est La prédication textuelle de David Helm: clair et simple, il explique très bien comment la forme et le thème du texte biblique doivent dicter la forme et le thème de notre prédication, pour la gloire de Dieu et la santé spirituelle de l’Église locale.

Pour la théologie biblique, je mets deux livres ex aequo: Panorama de la Bible, déjà cité et La théologie biblique de Nick Roark et Robert Cline.

Pour la formation de disciples qui font des disciples, il faut lire L’essentiel dans l’Église de Tony Payne et Colin Marshall. C’est ce qui structure notre projet d’Église ici à Albi.

Tu es auteur de livres. Pourrais-tu rapidement nous raconter pourquoi tu en es venu à écrire chaque livre? 

« Auteur de livres » est un bien grand mot! Disons que j’ai participé à deux ouvrages collectifs et que j’ai eu beaucoup de joie à travailler en équipe pour ces projets communs.

Je m’y suis engagé parce qu’on m’a sollicité, à chaque fois sur ce qui m’est cher: la doctrine de l’Écriture. Je rajouterai aussi que le côté travail en équipe m’a attiré, en particulier parce qu’il permet de répartir la charge.

J’ai d’abord participé à l’ouvrage Pour une foi réfléchie, sous la direction d’Alain Nisus. C’est un ouvrage de théologie systématique de vulgarisation, pour les jeunes – il devait être compréhensible pour un lecteur de 14-15 ans, mais pas que! J’ai beaucoup aimé rédiger les pages dont j’avais la charge en visant cet équilibre entre la rigueur théologique et la claire et simple communication. Et travailler sous la direction d’Alain, qui allie si bien rigueur doctrinale, douceur et encouragement, a été un vrai privilège.

Ensuite, le petit livre en trois volumes La Bible en questions, sous la direction de Matthieu Richelle chez Croire Pocket. Une petite série très simple, vite lue, et qui clarifie beaucoup de points fondamentaux quant à la doctrine de l’Écriture.

Merci beaucoup Thomas Koning d’avoir accepté de répondre à mes questions et de nous donner plein de pistes de lecture!

Reçois la Bible sans numérotation de versets et chapitres!

Un cadeau créé par l'équipe TPSG avec la traduction Segond 1910!

Zéro spam. Promis! Powered by ConvertKit

Stéphane Kapitaniuk

Pécheur et disciple sauvé par la mort de Jésus à ma place. Mari de Hanna. Papa de Noah (8 ans), Théa (3 ans), Marie (1 an) et de 3 enfants repris dans le ventre de leur maman. Pasteur de formation. Directeur général de BLF Éditions depuis 2021. J'aime bien lancer de nouvelles initiatives. Découvrez BLFKids.com, un projet spécial parents, ainsi que BLFAudio.com, la première librairie chrétienne de livres audio. J'ai aussi fondé avec Hanna ChezCarpus.com, la première librairie chrétienne de livres d'occasion. Je propose aussi plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).

https://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser