Si tu oublies ces 4 choses, les 31 jours de pureté serviront à rien

Il y a deux semaines, on a lancé le défi de vivre 31 jours de pureté sexuelle. Et vous êtes des centaines d’hommes à avoir relevé le défi. Et pourtant, c’est pour rien si vous ne faites pas ces 4 choses durant le défi. Si ça semble dramatique dit comme ça, c’est parce que je suis sérieux.

Les 31 jours de pureté avancent. On a presque déjà publié la moitié des méditations. Des centaines d’hommes (et de femmes) ont rejoint les groupes Facebook. Mais tout n’est pas gagné. On peut avoir lu les 31 méditations quotidiennes, avoir rejoint le groupe Facebook, avoir même posté quelques trucs dans le groupe et néanmoins passer à côté de l’essentiel. Car ces 31 jours doivent servir de tremplin pour une vie entière de pureté sexuelle. Voici donc 4 choses à ne surtout pas oublier avant la fin du mois:

1. Place Dieu au centre de ta journée

J’espère que tu lis chaque matin la méditation quotidienne des #31JDP. Mais ça ne suffit pas. Je t’encourage de lire ta Bible et prier tous les jours. Pourquoi? Parce qu’il faut commencer à faire de la prévention, pas juste éteindre les feux.

Lire la Bible et prier tous les jours n’est pas la solution magique à tes problèmes, mais c’est une étape de prévention décisive. On commence chaque journée en nous humiliant devant lui (voir la méditation du jour 13 sur l’humilité). L’immoralité sexuelle est en réalité un problème d’adoration. Il serait impossible de mater du porno si nous étions en train d’adorer Dieu véritablement. (Don Carson explique ça ici). Notre cœur ne peut faire que l’une des deux choses à la fois. Nos addictions à la pornographie ne sont pas dues à un taux de testostérone anormalement élevé, mais à une adoration de Dieu anormalement faible. Nous désirons la pornographie parce qu’elle nous séduit. On pense qu’elle vont nous satisfaire. Comme on le sait tous, c’est LE mensonge qu’on gobe à chaque fois qu’on chute dans ce domaine. La prévention est donc de nous centrer sur Dieu.

[Tweet « «Le problème n’est pas trop de testostérone, mais pas assez d’adoration de Dieu.» »]

Place Dieu au centre de ta journée aujourd’hui. Demande-lui de t’aider à le faire durant les 31 jours. Et ensuite à le faire tous les jours de ta vie. N’oublie pas, même quand on chute sa grâce se renouvelle envers nous et on peut revenir à lui (cf Jour 1 sur l’Évangile).

2. Sors de l’ombre: confesse à quelqu’un tes luttes

Les 31 jours de pureté auront servi à rien si au 31 mai tu te retrouves seul avec tes luttes. Peut-être que ça semble exagéré, mais je le répète. Un chrétien seul est un chrétien mort. Si tu dois lutter seul avec tes tentations sexuelles, tu n’y arriveras pas. Si tu n’as jamais confessé tes luttes sexuelles à un frère de confiance, fais-le cette semaine. Et si tu es une sœur, parles-en à une sœur de confiance, évidemment!

Tant que le péché sexuel n’est pas confessé, il a un pouvoir énorme sur toi. Tu vis dans la crainte qu’on découvre ton péché. Il te couvre de honte. Il t’emprisonne dans la solitude et les mensonges. Sais-tu comment te libérer de son contrôle? Tu dois faire ce que ton péché te dit de ne pas faire: en parler à quelqu’un. Au moment où tu mets à la lumière ces péchés, ils perdent leur pouvoir sur toi. Lis 1 Jean 1.5-2.2 pour comprendre comment confesser nos péchés nous remet en communion à la fois avec Dieu et avec nos frères.

[Tweet « «Tant que le péché sexuel n’est pas confessé, il a un pouvoir énorme sur toi.» »]

Une de mes plus grandes joies durant les 31 jours c’est voir des mecs dans le groupe Facebook confesser pour la première fois leurs luttes dans ce domaine. Ils avouent leurs addictions à la pornographie, racontent leurs luttes avec la masturbation, expriment la solitude qu’ils vivent dans leur Église, ne sachant pas à qui en parler.

Si tu n’as jamais confessé tes luttes sexuelles à un frère de confiance, fais-le cette semaine. Commence sur le groupe Facebook, si tu veux, pour encourager d’autres à le faire. Mais surtout parles-en à au moins un frère de confiance qui te connais. Si tu ne vois vraiment pas à qui en parler. Demande à Dieu de te donner la sagesse et aujourd’hui parles-en à un frère sur le groupe Facebook. Dis-lui que tu souhaites en parler à quelqu’un de ton Église, mais tu ne sais pas encore à qui. Autorise-lui de te harceler chaque semaine (jusqu’à la fin du monde s’il faut) pour demander si tu en as parlé avec quelqu’un. Et si même Facebook c’est trop difficile, envoie moi un email. Ça restera entre nous. Je sais harceler. Fraternellement.

3. Recherche la redevabilité

Confesser pour la première fois tes luttes, c’est le premier pas. Le deuxième pas c’est rechercher une relation de redevabilité. Car c’est trop facile de retomber dans l’obscurité après en avoir parlé avec quelqu’un. Une relation de redevabilité c’est inviter quelqu’un à régulièrement te poser des questions qui dérangent (cf. médite du Jour 9). Vois par exemple ces 10 questions de redevabilité, tirées du livre Une Bible, du café, des disciples.

Depuis l’âge de 18 ans, je n’ai jamais été sans partenaire de redevabilité. Ça a commencé avec un groupe de 4 mecs. Âgés de 18-19 ans, nous étions en train de servir avec OM. Durant six mois, on se retrouvait chaque matin entre 5 et 60 minutes pour au minimum prier ensemble et raconter comment on avait tenu le jour précédent. On a aussi lu la Bible ensemble ainsi que plusieurs livres. C’était génial. Tout a commencé grâce à Daniel, l’un des gars du groupe. On travaillait ensemble et il m’avait parlé ouvertement de ses luttes sexuelles. Ça m’avait encouragé à mon tour de lui raconter mes difficultés. C’était les débuts du groupe. Et le début d’une des meilleures expériences d’amitié de ma vie.

Alors n’attends pas. Recherche la redevabilité avec un frère.

4. Parles-en à ton groupe de jeunes ou À ton Église

Que tu sois ado, célibataire ou marié, père de famille ou grand-père, cette dernière étape nous concerne tous. Réfléchis. C’était quand la dernière fois que le thème de la pureté sexuelle a été abordé entre hommes dans ton groupe de jeunes ou dans ton Église? Allons voir nos responsables et parlons-leur de l’importance d’aborder le sujet tôt. Si tu ne sais pas comment aborder le sujet, raconte ce que tu fais avec les 31 jours de pureté. Peu importe comment, parles-en!

[Tweet « «Parlons ouvertement dans l’Église d’un sujet tabou» #31JDP »]

Le plus important est qu’on commence à parler ouvertement dans l’Église d’un sujet qui reste tabou. Sois clair sur ce que dit la Bible sur la sexualité. Que les jeunes sachent qu’en allant vers toi (ou vers le responsable) ils ne vont pas s’entendre dire: « Tout le monde se masturbe, c’est pas grave. Ça soulage la pression. » Les jeunes de ton Église savent que c’est faux. Ils savent que la masturbation n’est pas innocente. Ils savent que leurs fantasmes, leurs heures passées à mater du porno sont péché. Ce qu’ils ne savent pas, c’est comment s’en sortir et à qui en parler.

D’ailleurs, pères, ne le prenez pas mal, mais vous attendez quoi pour en parler avec vos fils? Qu’ils soient adultes? Vous avez peur qu’ils ne sont pas concernés et qu’en parlant de la pornographie vous allez éveiller leur curiosité? Dans 99% des cas votre fils sait (et à vu) déjà 10 fois plus que vous ne le pensez. Ses amis lui enseignent leur vision de la sexualité, mais il ne connait pas de chrétien avec qui parler de ses combats et à qui poser ses questions. Soyons des hommes. Parlons-en tôt à nos garçons. 11-12 ans semble être un bon âge pour commencer. Et encore, c’est sans doute trop tard.

As-tu déjà fait ces 4 choses? Fais le bilan en laissant un commentaire (par exemple: «#1, 2 et 4, OK. #3 en cours.»)!

Reçois la Bible sans numérotation de versets et chapitres!

Disciplines spirituelles light

Un cadeau créé par l'équipe TPSG avec la traduction Segond 1910!

Zéro spam. Promis! Powered by ConvertKit

Stéphane Kapitaniuk

Disciple de Jésus. Mari de Hanna. Papa de Noah et de 3 enfants repris dans le ventre de leur maman. Stéphane est le pasteur principal d'une implantation d'Église à Pont de Chéruy à 15 minutes de l'aéroport de Lyon St-Exupéry. Stéphane est diplômé de l’Institut biblique de Genève. Avec Hanna, il a fondé ChezCarpus.com, une librairie chrétienne de livres d'occasion. Il aussi créé plusieurs formations pour le logiciel biblique Logos (dont cette mini formation gratuite).Découvrez ici les articles qu'il vient de publier sur son blog.

https://stephanekapitaniuk.toutpoursagloire.com

Articles pouvant vous intéresser

7 thoughts on “Si tu oublies ces 4 choses, les 31 jours de pureté serviront à rien

  1. Samuel Hecquet dit :

    #2 OK ! #1, 3 et 4 en cours !

    1. Stéphane Kapitaniuk dit :

      Salut Samuel,

      Super! Je viens de prier que tu puisses trouver un gars avec qui être redevable. J’ai une petite idée, envoie-moi un mail (http://notreeglise.com/contact/) et je te dirai.

  2. Laurent Dv dit :

    1:C’est quelque chose que j’essayais de faire même avant le défi mais c’est très dur de constamment penser aux choses célestes quand on est tellement environné par des choses terrestres :/ Mais maintenant lors de mes tentations ou non j’essaie de me remémorer le verset de la méditation publiée et même si je l’oublie (j’ai une mémoire de poisson rouge :p) il m’est très utile!!!

    2:Sincèrement j’ai fait un ou plutôt 2 énormes pas dans ce point-là, il y a 1 mois j’ai confessé mon péché sexuel (masturbation et convoitise charnelle) à un grand-frère en Christ de mon Eglise, et il y a juste 1 semaine j’ai pu le faire avec un ami de mon âge au téléphone lorsque nous nous sommes appelés pour le défi pureté 🙂 Ce qui m’a beaucoup rassuré, c’est qu’on se rend compte que même les personnes auxquelles on se confient ou qu’on ne « soupçonnait » pas, luttent dans ce péché sexuel comme beaucoup d’hommes pour ne pas dire presque tous..

    3:Ah là je n’ai pas encore trouvé ou commencé un travail de redevabilité avec un frère… A vrai je dire je n’ai pas vraiment d’idées à part 2 frères dont je parlais, je dois faire avancer les discussions précédentes et confesser mes péchés.

    4:Bah dans mon Eglise c’est marrant, il y a un groupe de femmes 1 vendredi sur 2 mais pas d’hommes (pas encore). Ca va bientôt se mettre en place (je l’espère), mais c’est vrai qu’on en parle pas beaucoup, mais une précision alors que j’ai 16 ans 3/4 de mon groupe de jeunes sont âgés entre 22-34 ans. mais que l’âge ne soit pas une barrière pour parler de ce sujet tabou!

    1. Stéphane Kapitaniuk dit :

      Merci Laurent d’avoir pris le temps de m’encourager en répondant à ma question! Ça semble plutôt bien avancer pour toi. Le #1 est toujours un combat. Mais je prie surtout que tu puisses avancer rapidement avec les #3 et #4 dans la prochaines semaine. Il faut battre le fer pendant qu’il est chaud!

      Tiens-moi au courant de l’évolution. J’espère que tu peux rapidement trouver quelqu’un à qui être redevable et aussi commencer à en parler dans ton Église. Comme tu dis, on ne soupçonnerait pas le nombre de personnes qui luttent avec ces problèmes!

  3. Melchior77 dit :

    Disons que chez moi tout est en cours:

    #1: ça avance bien : ce matin j’ai même rechargé ma
    carte mémoire avec de nouveaux cantiques dont In Christ Alone

    #2 et 3: c’est pas que je n’ai jamais parlé de mes péchés
    sexuels (dans mon cas je viens d’assez loin : masturbation, dépendance émotionnelle,
    homosexualité, pornographie … et à
    quelqu’un mais c’est il y bien longtemps et depuis j’ai perdu de vue ces ainées
    dans la foi.

    Là j’ai repris contacte, il ya deux mois
    environs, avec un amis d’enfance (après près de 20 ans sans nouvelles) et qui depuis est devenue Pasteur, on chat
    souvent, on s’appelle, bref on essais de reprendre notre amitié en
    mains, et justement j’ai préparé depuis bientôt une semaine un mail pour lui
    partager cette aspect de ma vie, mais depuis je bloque.

    #4: je murie l’idée depuis le jour 09 et je crois que je
    vais y travailler.

    1. Stéphane Kapitaniuk dit :

      Je viens de prier pour toi Melchior. Que tu puisses parler de tout ça à cet ami et que vous puissiez être redevables l’un envers l’autre. Peut-être commence en lui racontant le défi des 31 jours que tu suis en ce moment. Ça pourra être la porte d’entrée pour ensuite parler des péchés que tu cites.

      En tout cas, ça m’encourage énormément que tu prennes le temps de nous dire où tu en es. C’est génial ce que Dieu fait dans nos vies durant ces 31 jours. Parfois on écrit nos articles et on ne sait pas trop qui les lit et qui les vit. Merci d’avoir pris le temps de répondre à ma question.

      Merci pour ta franchise aussi. Concernant l’homosexualité, quelqu’un m’a fait remarqué qu’on n’abordait pas le sujet dans les 31 jours. On va remédier à ça par un article mardi. J’espère qu’il pourra t’encourager. Dis-moi ce que tu en penses mardi, ok?

  4. […] Autre extrait : Si tu oublies ces 4 choses, les 31 jours de pureté serviront à rien […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image